L’avènement de Google Chrome OS est une menace pour Microsoft

Avec ses applications très orientées vers le web, les Chromebook n’étaient pas une véritable menace pour les PC fonctionnant avec Windows ou les Mac avec Mac OS. Mais tout est en train de changer au point que le marché pourrait être totalement chamboulé dans un avenir proche.

C’est fin 2010 que Google a lancé Chrome OS en ciblant avant tout le monde de l’enseignement avec des machines bon marché. Rapidement, les Chromebook se sont fait une place sur un marché des ordinateurs en crise. Avec un appétit d’ogre, la firme de Mountain View s’est même attaquée frontalement à Apple en lançant son Chromebook Pixel. Désormais, une nouvelle page de cette montée en puissance est en train de s’écrire.

Selon les estimations du cabinet IDC, les marques Dell, Lenovo, HP et autres ont vendu plus de 2 millions de Chromebook en un trimestre, ce qui est plus que les 1,76 million de Mac vendus par Apple sur la même période. Cette première dans l’histoire de Chrome OS permet au système d’exploitation de Google de grimper dans la hiérarchie. En poursuivant sur cette voie, il pourrait même représenter une menace pour Windows.

Alors que le marché des ordinateurs est en crise avec des ventes qui ne cessent pas de reculer, la performance des Chromebook peut être qualifiée d’excellente. Alors que Windows 10 doit encore séduire après le décevant Windows 8, le système d’exploitation Chrome OS séduit de plus en plus.

La pression est d’autant plus de mise pour Microsoft que Google vient de faire une annonce fracassante concernant Chrome OS. Lors de la conférence I/O 2016, la firme de Mountain View a en effet que toutes les applications Android pourront fonctionner prochainement sur Chrome OS. Alors que cette exécution était déjà possible au travers de l’App Runtime for Chrome, mais d’une manière pas très efficace, elle va devenir native à Chrome OS, ce qui va la rendre nettement plus performante.

Pire encore. La principale faiblesse de Chrome OS était la pauvreté de son catalogue d’applications. L’arrivée de la prise en charge native de toutes les applications Android ouvre la porte aux millions d’applis disponibles sur le Play Store, y compris des logiciels de productivité, ce qui est véritablement une menace pour tout l’écosystème Windows.

Alors que le prix est devenu un critère d’achat déterminant pour beaucoup de personnes, le fait que les Chromebook soient des machines pas chères est une autre épine dans le pied de Microsoft. C’est pour cette raison que de nombreuses écoles sont séduites par l’offre de Google.

Mis bout à bout, tous ces points sont les indicateurs d’un véritable changement à venir, une révolution qui pourrait voir une accélération de la chute de Windows au profit de Chrome OS. On n’est bien évidemment pas encore à ce stade. Mais le fait que toutes les applications du système d’exploitation mobile le plus populaire dans le monde soient disponibles est clairement un argument de poids. C’est d’autant plus vrai que Microsoft, de son côté, n’arrive pas véritablement à séduire les développeurs pour enrichir le catalogue d’application de Windows 10 et Windows 10 Mobile.

Alors que les utilisateurs deviennent de plus en plus connectés, les prochaines générations de système d’exploitation et de machine pourraient se liguer pour éjecter Microsoft. On est encore loin d’un tel épilogue, mais tout semble désormais possible. Pour donner un exemple comme quoi la domination de la firme de Redmond ne dure pas éternellement, il suffit de prendre le cas d’Internet Explorer qui est désormais supplanté par Chrome.

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentConvergence entre Chrome OS et Android : les applis fonctionneront partout
Article suivantDe la vie extraterrestre sur Europe, une des lunes de Jupiter ?
Véritable touche à tout qui traine déjà derrière lui un long parcours professionnels dans le monde de la technologie, j'ai un jour décidé de me réorienter vers le journalisme par goût pour l'information et l'actualité. De fil en aiguille, j'ai été amené à écrire pour linformatique.org. Que cela soit la miniaturisation, les innovations ou l'amélioration des performances, ce qui concerne le progrès m'intéresse. Comprendre les choses, comme la création de l'univers, ce qui s'est passé au néolithique, ce qui compose une comète ou l'impact du génome sur une maladie sont très motivant pour moi en raison de l'impact de ces découvertes sur notre passé, notre présent et notre futur.

2 Commentaires

  1. mais quand on sait que windows ne représente que 30% des serveurs dans les datacenters. que va t’il rester à MS.

  2. Le journaliste oublie un peut vite que IE c’est aussi edge et que Google ne fait pas de machine pro, de serveurs, ou de machine customisable.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here