Besoin de place ? La BMW Série 3 Touring en propose

Les BMW sont synonymes de plaisir de conduire, mais pas seulement. La gamme Série 3 Touring peut un choix intéressant pour ceux qui ont besoin de place.

Lorsqu’on a une famille, avec des enfants et un chien, on ne pense pas forcément qu’une BMW soit une voiture adéquate. Pourtant, pour ceux qui aiment le plaisir de conduire, la marque propose des voitures adaptées. Il s’agit par exemple de la gamme Série 3 Touring, la version break de la compacte.

En version 328d avec une quatre cylindres turbodiesel de 2,0 litres (184 chevaux / 280 lb-pi) ou en version 328i avec un quatre cylindres turbo de 2,litres (241 chevaux / 258 lb-pi), la gamme Série 3 Touring a de quoi séduire les amateurs de conduite sans nuire à la famille. Petit bémol, le conducteur n’a pas droit à une boîte manuelle, seulement à une boîte automatique à huit rapports.

Question place, l’espace de chargement est de 495 litres avec les cinq sièges occupés, et peut montrer à 1 500 litres en rabattant les sièges arrière. Il y a donc clairement de la place, ce qui est idéal pour une famille.

Pour le reste, comme toutes les Série 3, les BMW Série 3 Touring sont sportifs pour le plus grand plaisir du conducteur. À l’instar de toutes les BMW, elles sont aussi confortables.

Au lieu d’opter pour un SUV comme tout le monde pour balader la famille, le choix de la BMW Série 3 Touring peut s’avérer une alternative séduisante.

2016_BMW_3_Series-image-01

2016_BMW_3_Series-image-03

2016_BMW_3_series-image-04

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentGT Concept : Opel continue à distiller des teaser au compte-gouttes
Article suivantRéchauffement climatique : quel lien avec les territoires ?

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here