BlackBerry 10 : John Chen essaie de rassurer au sujet de l’avenir du système d’exploitation

L’avenir du système d’exploitation BlackBerry 10 s’annonce sombre avec l’officialisation du Priv, un smartphone fonctionnant sous Android. John Chen s’est voulant rassurant.

Quel sera l’avenir du système d’exploitation BlackBerry 10 ? Il sera certainement très compliqué vu que BlackBerry peine à vendre des appareils, d’autant plus compliqué que la marque canadienne a officialisé le Priv, un smartphone qui fonctionne sous Android.

L’avenir s’annonce d’autant plus noir que les propos de John Chen ne sont guère rassurants. Il avait notamment « si je peux trouver un moyen de sécuriser un smartphone Android, je le produirais également » en juin dernier à CNBC, alors qu’il a avoué lors d’une conférence Code/Mobile « qu’il serait heureux de migrer l’ensemble des outils de sécurité de la société sur Android et n’avoir qu’un seul système à prendre en charge », donc de faire passer à la trappe BlackBerry 10.

Rassurant ou pas, il a tout de même indiqué que deux autres mises à jour sont prévues pour BlackBerry 10.

Pour tous les aficionados du système d’exploitation BlackBerry, les déclarations de Thorsten Heins en septembre 2012 semblent désormais oubliées, lorsqu’il avait déclaré que BlackBerry 10 était un système d’exploitation prévu pour les dix prochaines années.

C’est certainement pour apaiser quelque peu les fans de la marque que John Chen s’est voulu plus rassurant sur le blog de BlackBerry. Le PDG y écrit notamment qu’il entrevoit des opportunités sur le segment de la sécurité pour Android, ce qui serait un créneau pour le constructeur.

Par ailleurs, il indique aussi que les entreprises continueront à recevoir du support pour les terminaux équipés de BlackBerry 10, sans plus de précisions.

Que faut-il comprendre ? Est-ce que les propos de John Chen sont si rassurants que cela ?

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentAmazon/FNAC : François Fillon tente de doper artificiellement les commentaires pour son livre
Article suivantEst-ce que les nouvelles Surface sont réellement plus performantes que le MacBook Pro ?

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here