BlackBerry : licenciements sur fond de reprise difficile

Alors que l’arrivée de BlackBerry 10 était censée redresser la situation du constructeur canadien, le retour à la normale est visiblement plus difficile que prévu.

Tel un phœnix renaissant de ses cendres, l’arrivée de BlackBerry 10, accompagnée de plusieurs appareils, devait être le signal du renouveau pour BlackBerry. Pourtant, la reprise semble nettement plus difficile qu’escomptée.

Il faut dire que face à l’hégémonie de Samsung et Apple, ou d’iOS et Android si on préfère, la tâche est difficile pour les « petits ». C’est dans cette conjoncture hautement concurrentielle que BlackBerry a même perdu la troisième place du marché au second trimestre, devancé par Nokia et Windows Phone.

Alors que la firme canadienne avait déjà licencié 5 000 employés en 2012, ce sont 250 nouveaux postes qui nt passer à la trappe, essentiellement du personnel œuvrant au sein de la division recherche et développement (R&D) du QG de la société à Waterloo (Ontario).

Alors que BlackBerry doit continuer à faire preuve d’innovation, ce dégraissement dans le cœur de la créativité ne sera peut-être pas sans conséquence pour l’avenir… mais ça, seul l’avenir nous le dira.

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentiPad : l’amorce du déclin ?
Article suivantApple : que signifie « une fin d’année bien remplie » ?

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here