BlackBerry : un retour plus difficile que prévu

Les espoirs de BlackBerry d’un retour aux avant-postes étaient légitimes, mais le marché ne semble pas le considérer de cette manière.

Après avoir été mis en difficulté pour ne pas avoir su innover à temps, la sortie de BlackBerry 10 était censée redonner du mordant à l’offre du constructeur canadien. Avec une hausse de 9% du chiffre d’affaires au second trimestre, la relance espérée semble poindre à l’horizon, mais pas dans les proportions escomptées.

En effet, si tous les analystes tablaient sur un retour des chiffres dans le noir au second trimestre, le résultat final reste une perte nette de 84 millions de dollars, ce qui est toutefois nettement mieux que la perte de 518 millions de dollars enregistrée une année auparavant. Au lieu du bénéfice par action de six cents escompté par les investisseurs, c’est donc une perte de 0,13 dollar par action qui est enregistrée, ce qui a fait plonger le cours de l’action de 18%.

Avec Samsung et Apple qui dominent un marché hyperconcurrentiel, le retour de BlackBerry semblait déjà compliqué, ces chiffres semblent vouloir confirmer que cela sera très compliqué.

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentApp Store : Apple met en place de nouveaux paliers, sera-ce synonyme d’augmentations de prix ?
Article suivantInternet : prochainement de nouvelles extensions de noms de domaine

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here