BlackBerry veut poursuivre sur la voie du « Waou »

En dévoilant son Passport et son surprenant écran carré, BlackBerry a su créer le buzz autour d’un vrai « Waou ». La stratégie de la marque canadienne est de poursuivre sur cette voie. blackberry-veut-poursuivre-voie-du-waou

Malmenée par la concurrence, la marque BlackBerry était au creux de la vague au point que certains commençaient à douter de quelconque avenir pérenne pour la firme canadienne. Aujourd’hui, la situation n’est pas encore au beau fixe, mais la nouvelle stratégie semble porter ses fruits.

Maintenant que la restructuration est terminée, BlackBerry se focalise sur la croissance de son chiffre d’affaires. Pour ce faire, la stratégie retenue est celle de la rupture, d’innover et de créer le buzz.

En dévoilant le Passport, un smartphone au surprenant écran carré, BlackBerry a parfaitement su susciter un véritable buzz autour de son appareil, un « Waou » d’émerveillement qui s’est traduit dans les ventes vu que 200 000 exemplaires ont été écoulés en à peine quelques heures.Passport-blackberry

S’il est bien évidemment encore trop tôt pour crier sur tous les toits que BlackBerry est de retour, ce succès donne des idées à la marque canadienne. C’est ainsi que Ron Louks, responsable de la branche matérielle chez BlackBerry, déclare qu’« en matière de design, quand il s’agit de concevoir et d’être un petit peu en rupture, nous voulons provoquer cet effet Waou, cet effet de surprise », ajoutant que le prochain Mobile World Congress de Barcelone sera l’occasion d’annoncer un futur smartphone original.

Si rien n’évoque pour le moment ce futur smartphone, un récent brevet de clavier pivotant pourrait laisser présager quelque chose d’innovant.

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentMicrosoft : le MSN nouveau se déploie
Article suivantYamaha : un surprenant 01Gen à trois roues

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here