Blancpain Endurance Series : Lamborghini lance la Huracan GT3

En vue d’une participation à la Blancpain Endurance Series 2015, le constructeur automobile Lamborghini dévoile sa Huracan GT3.

C’est mercredi que le constructeur italien Lamborghini a dévoilé son nouveau bolide de course qui sera engagé dans la Blancpain Endurance Series 2015. Son nouveau département motorsport a en effet dévoilé la Huracan GT3 dans ses quartiers généraux de Sant’Agata Bolognese.

Après la Huracan LP 620-2 conçue pour le Super Trofeo, cette Huracan GT3 est le second bolide à sortir de l’usine Squadra Corse de Lamborghini.

Cette Huracan GT3 a été construite sur la même plate-forme alu-carbone que la deuxième génération de l’Audi R8, une nouvelle version crouse qui doit apparaitre plus tard dans la saison. Pour l’aérodynamisme, Lamborghini a travaillé en collaboration avec Dallara, le constructeur de voiture de course italien.

Testée depuis l’automne dernier, le constructeur italien envisage de produire jusqu’à 26 Huracan GT3 au cours de la saison à venir. Le bolide coûtera 369 000 euros.

Cette Huracan GT3 sera engagée dans la Blancpain Endurance Series 2015 par le biais de l’équipe autrichienne Heinz Grasser Racing Team. La saison dernière, l’écurie a roulé avec des Lamborghini Gallardo GT3 FL II. Heinz Grasser Racing Team a été nommé partenaire usine du constructeur italien pour la Blancpain Endurance Series.

Pour la saison 2015, les Huracan GT3 seront pilotées par Adrian Zaugg et Fabio Babini, des essayeurs de Lamborghini Squadra Corsa qui ont été nommés pilotes officiels. Ils seront rejoints par trois membres du programme jeune conducteur de Lamborghini : Giovanni Venturini, Jeroen Mul et Andrew Palmer.

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentPourrait-on génétiquement prolonger la vie de 12 ans ?
Article suivantHP lance une gamme de 8 tablettes

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here