Bourse : Paris en attente du chômage américain

Après être repassée au-delà des 4 400 points jeudi, la Bourse de Paris est dans l’attente des chiffres de l’emploi aux États-Unis pour prendre position.

Est-ce que le CAC 40, l’indice vedette de la Bourse de Paris, continuera sur sa lancée ? Peut-être, mais cela va dépendre des chiffres mensuels du chômage aux États-Unis. À l’heure actuelle, les économistes spéculent sur 149 000 créations d’emplois en février, un chiffre en hausse par rapport au mauvais chiffre de janvier.

À l’instar du Dow Jones qui a clôturé jeudi en hausse de 0,38 %, l’optimisme est pour le moment de rigueur…

Plus généralement, l’euro se stabilise autour de sa valeur la plus haute de l’année sur le marché des changes, aux alentours de 108,50 dollars le baril, le Brent remonte pour la deuxième séance d’affilée, alors que les titres Numericable (-0,64 % à 28,80 euros), Bouygues (-0,24 % à 30,60 euros) et Vivendi (-0,43 % à 20,65 euros) sont dans le collimateur de tout le monde après les déclarations de reprises visant SFR.

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentYahoo! : prochainement de la visualisation de données grâce à Vizify
Article suivantGuerre des brevets : pas d'interdiction contre Samsung

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here