Bouygues Telecom vs. Free Mobile : échange de correspondances « amicales »

En écrivant à Bouygues Telecom, SFR et à l’Autorité de la concurrence et le Régulateur des télécoms, Free devait bien s’attendre à une réponse. C’est finalement Bouygues Telecom qui la donne…

Il y a quelques semaines, Free a écrit un courrier à Bouygues Telecom, SFR et à l’Autorité de la concurrence et le Régulateur des télécoms pour solliciter une place dans le projet de mutualisation des antennes 4G entre les deux opérateurs. Selon le journal Les Échos, voici la réponse d’Olivier Roussat, le PDG de Bouygues Telecom.

« Force est de constater que votre société ne paraît pas avoir marqué un grand intérêt pour ces opportunités », écrit le patron de Bouygues Telecom en rappelant à Free que l’opérateur historique avait proposé son aide au nouvel arrivant depuis 2010, sans véritable écho.

En résumé, cet échange de correspondance s’apparente à une réponse du berger à la bergère, des échanges qui ne semblent aboutir à rien de concret hormis le fait d’afficher une certaine « bonne volonté ». Mais est-ce que cela fait réellement avancer les choses ? Pas sûr…

Olivier Roussat, PDG de Bouygues Telecom

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentWindows 9 : est-ce que le prochain OS de Microsoft réussira à faire oublier Windows 8 ?
Article suivantGoogle : 3,2 milliards de dollars pour de la domotique… et des ingénieurs

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here