Bridge for iOS : disponibilité de l’outil pour porter les applications iOS sur Windows 10

Microsoft avait annoncé des outils pour porter facilement des applications Android et iOS sur Windows 10. Bridge for iOS est désormais disponible en version preview.

Lors de sa conférence Build du mois d’avril, Microsoft avait créé la surprise en annonçant des outils pour porter facilement des applications Android et iOS sur Windows 10. L’idée de cette annonce étant d’étoffer considérablement le catalogue d’applications de Windows en permettant aux développeurs de porter facilement leurs applis existantes pour d’autres systèmes d’exploitation.

Alors que c’est Visual Studio 2015 qui était annoncé pour faire ce portage, la publication de sa version finale, il y a quelques semaines, se caractérisait par l’absence de l’outil en question. Pour cause, il est toujours en développement.

Les choses avancent tout de même vu que Salmaan Ahmed, le responsable de Bridge for iOS, annonce la disponibilité d’une version preview sur GitHub.

Bridge for iOS se compose notamment d’un compilateur Objective-C, le langage d’Apple, pour transformer le code afin qu’il devienne application universelle. Cet élément n’est pas proposé en open source, il sera intégré à Visual Studio 2015 lors d’une prochaine mise à jour.

Microsoft précise qu’au-delà de faciliter le portage d’applications, Bridge for iOS permettra aussi de faire usage de toutes les interfaces de programmation de Windows directement dans Objective-C, ce qui signifie que les API d’iOS et de Windows pourront communiquer entre elles sans sandboxing.

Il est à noter qu’une bêta publique de Bridge for Android est actuellement disponible dans le cadre d’un programme d’évaluation privé.

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentWindows 10 : pas si gratuit que cela !
Article suivantPourquoi les services Google sont toujours meilleurs sur Android que sur iOS ?

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here