La C4 Picasso de Citroën restylée

La dernière version de la C4 Picasso avait été lancée par Citroën en 2013, une petite révolution sur le marché des monospaces compacts. Après avoir pris la tête de ce marché en avril 2016, la C4 Picasso est menacée par le nouveau Renault Scénic. Une nouvelle mouture de la C4 Picasso vient d’être lancée pour répondre à son concurrent.

Le restylage qui a été réalisé par Citroën n’est certes pas impressionnant au niveau du design, mais il a redéfini l’équipement et renforcé les performances techniques de l’automobile.

Légères modifications du design externe de la C4 Picasso

Citroën a fait le choix de garder l’aspect bicolore de la C4 Picasso. Quant au Grand C4 picasso, il a connu un petit changement puisqu’il sera doté de montants de pavillon colorés en argent. Le pavillon laqué noir a été modifié de la sorte pour répondre au nouveau Scénic qui a prévu le même laquage. Les autres évolutions au niveau stylistique sont moins visibles : généralisation des feux à effet 3D et restructuration de la partie avant du monospace. Ainsi, les joncs chromés s’étirent maintenant autour des feux diurnes et donnent la même face avant aux C4 Picasso et Grand C4 Picasso. La prise d’air est également élargie et des crochets chromés viennent décorer le bouclier. Du côté intérieur, le choix se fait entre quatre ambiances différentes, trois d’entre elles sont toutefois proposées en option.

Citroën mise sur un affichage plus confortable

C’est l’équipement du monospace phare de Citroën qui a connu le plus de modifications. La mise en série du hayon mains libres booste le bagage technique de la C4 Picasso. De nouveaux venus ont été introduits : reconnaissance des panneaux indicateurs de vitesse, le régulateur de vitesse adaptatif avec une fonction Stop ainsi que le système de surveillance d’angle mort. L’affichage est également amélioré grâce à une nouvelle tablette 7 pouces et plus de fluidité au niveau de l’affichage de l’instrumentalisation centrale. Ces derniers aspects devaient indispensablement être revus puisque le Scénic IV est doté d’un écran tactile de 8,7 pouces qui permet une plus grande réactivité que celui de la version actuelle de la C4 Picasso.

Le moteur essence de la nouvelle C4 Picasso sera associé à une boite à vitesse à six rapports

Du côté du moteur, le retour de l’essence comme favori les conducteurs particuliers a été pris en compte. Désormais, la C4 Picasso proposera un bloc 1.2 PureTech 130 associée à une boîte automatique de vitesses, comprenant 6 rapports. Une optimisation qui permettra de dépasser le Scénic de Renault.

Ce restylage qui touche différentes dimensions de la C4 Picasso vise un maintien de la position den leader que Citroën vient d’acquérir sur le marché des monospaces compacts après avoir été dépassée par le Scénic III de Renault pendant des années. Le nouveau Scénic qui sera lancé à l’automne risque de chambouler le classement, mais la C4 Picasso est bien préparée grâce à son équipement requinqué, son coffre plus généreux et son offre éternelle de confort.

Le rangement entre les sièges avant est pratique, mais il ne coulisse pas comme dans le Scénic...

Le Citroën C4 Picasso généralise les feux arrière à effet 3D.

Le Citroën C4 Picasso arbore un bouclier avant plus haut de gamme. Son homologue à 7 places (à droite) dispose désormais du même museau.

Le Citroën C4 Picasso 2016 dispose toujours d'un siège passager avec fonction repose-pied

La tablette tactile de 7 pouces et l'afficheur central de 12 pouces sont revus.

Citroën C4 Picasso (2016)

Citroën C4 Picasso (2016)

Citroën C4 Picasso (2016)

Citroën C4 Picasso (2016)

Citroën C4 Picasso (2016)

Citroën C4 Picasso (2016)

Citroën C4 Picasso (2016)

Votes
[Total : 1 votes en moyenne : 2]
PARTAGER
Article précédentMicrosoft fait passer à la trappe son Project Spark
Article suivantLes taxis au Canada ne veulent pas des mêmes pratiques qu’Uber
Avec des parents scientifiques, j'ai été bercée depuis mon plus jeune âge dans domaines de compétence qui me dépassaient complètement. Bien qu'ayant choisi une carrière de journaliste, je me suis naturellement toujours retrouvée à parler de ce genre de sujets. Les thèmes qui me passionnent le plus ? La physique par mon père, la biologie pas ma mère. Mais je l'avoue, je suis loin d'être aussi compétente qu'eux. Après avoir roulé ma bosse en travaillant pour diverses publications, je me suis retrouvée à écrire pour des sites internet. Je trouve que cette approche du journalisme colle plus à l'ère du temps.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here