Candy Crush Soda Saga : Nicole Scherzinger en ambassadrice de charme

King Digital Entertainment a décidé de faire les choses en grand pour le lancement de son nouveau jeu : Candy Crush Soda Saga. C’est ainsi que la chanteuse Nicole Scherzinger a transformé la Tamise en un gigantesque fleuve de soda.

Deux ans après la sortie du mythique Candy Crush, King Digital Entertainment a décidé de faire les choses en grand pour le lancement de son nouveau jeu : Candy Crush Soda Saga. Lors de la soirée de lancement du jeu à Londres, l’éditeur a demandé à la chanteuse Nicole Scherzinger de transformer la Tamise en un gigantesque fleuve de soda en lançant une fontaine à soda du Tower Bridge.

C’est telle une enfant qui voit son rêve devenir réalité que Nicole Scherzinger a confié que « Cet événement de lancement pour Candy Crush Soda Saga était une expérience tout à fait magique. Je suis une grande fan du jeu original Candy Crush, c’était donc un privilège pour moi que de prendre part au fantastique lancement de Candy Crush Soda Saga, tout en ayant la chance de transformer un événement qui fera date dans l’histoire de Londres en un spectacle on ne peut plus “sodalicious” ».

King Digital Entertainment a aussi créé l’événement à New York où la folie Candy Crush Soda Saga s’est emparée de la rue avec de très nombreux passants qui portaient des masques en forme de bonbons, des charrettes distribuaient de gros ballons colorés en forme de bonbons et même les célèbres taxis jaunes qui étaient passés aux couleurs du jeu mobile.

Gratuitement disponible sur Facebook, iOS et Android, Candy Crush Saga Soda est déjà le numéro un des jeux téléchargés sur l’Apple App Store et le Google Play aux États-Unis, le Royaume-Uni et dans de nombreux autres pays.

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentGolf SportWagen HyMotion : VW dévoile sa gamme à pile à combustible
Article suivantiPhone 6 vs iPhone 6 Plus : quelles sont les différences ?

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here