CES 2014 : des téléviseurs à écrans plats, incurvés ou « pliables »

Il était prévu que la grand-messe de l’électronique grande publique de Las Vegas soit un show pour les téléviseurs de dernière génération. Les nouveautés sont au rendez-vous, y compris avec des écrans « pliables ».

Des images de plus en plus belles, des écrans de plus en plus grands, les constructeurs rivalisent d’ingéniosité pour que leurs téléviseurs se démarquent des autres. Il est vrai que Samsung et LG doivent impressionner le public pour conserver leur place de leader mondial du marché, mais la concurrence n’est pas en reste non plus…

À l’instar du fabricant chinois Haier qui présente ses premiers téléviseurs Ultra HD, le marché des téléviseurs est de plus en plus compétitif avec des prix qui s’annoncent à la baisse. Dès lors, l’innovation est plus que jamais au centre de toutes les attentions pour conserver un avantage concurrentiel.

C’est ainsi que Samsung affiche sa suprématie en exposant un téléviseur démesuré de 2,60 m de diagonale, bien évidemment incurvé pour une meilleure immersion dans l’ambiance de l’image. Si l’Ultra HD pouvait sembler manquer de contenu, Samsung met en avant son dispositif de transformation des images reçues en HD au format Ultra HD.

De plus, innovation oblige, Samsung propose la première télévision à écran « pliable », un téléviseur à écran plat qui peut être légèrement courbé, y compris le verre qui le protège et les différents composants électroniques.

Hormis ce dernier modèle, LG présente quasiment le même genre de produit avec aussi un téléviseur Ultra HD courbe de 2,60 m de diagonale.
La plus-value de LG réside plutôt dans la reconnaissance vocale et gestuelle qui est au cœur de ses SmartTV.

Au final, que faut-il retenir ? Que la télévision est toujours riche en innovation, mais qu’elle a un coût pour les acheteurs. Un téléviseur à écran de 2,60 m de diagonale sera par exemple proposé aux alentours de 60 000 euros à partir de la fin de cette année. Dès lors, est-ce que cette technologie est pour Monsieur tout le monde ?

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentGoogle+ : du réseau social à la vidéo « en direct »
Article suivantCES 2014 – Samsung : le flop de Michael Bay

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here