Les chargeurs d’iPhone vendus sur Amazon sont à 90 % des contrefaçons

Les chargeurs d'iPhone vendus sur Amazon sont des contrefaçons dans 90 % des cas

Les accessoires pour iPhone vendus par Amazon ne sont pas forcément de qualité. Dans 90 % des cas, les chargeurs sont des contrefaçons.

D’un côté, on a Amazon qui affirme que sa politique est la tolérance zéro au niveau des contrefaçons vendues sur sa plateforme. De l’autre, on a Apple qui prétend que 90 % des chargeurs pour iPhone vendus sur la plateforme sont des contrefaçons. Qui croire ?

Comme Apple a également annoncé qu’elle allait poursuivre le fabricant de ces contrefaçons, il y a fort à parier que la marque à la pomme est sûre et certaine de ce qu’elle avance. Il est à préciser qu’on parle d’accessoires vendus par Amazon, pas de produits commercialisés par des veneurs tiers sur le MarketPlace. Apple a donc d’ores et déjà déposé plainte contre Mobile Star LLC, une société qui semble être derrière ces contrefaçons.

C’est en achetant plus de 100 produits (chargeurs d’iPhone et câbles lightning) vendus sur le MarketPlace d’Amazon au cours des neuf derniers mois, présentés comme étant des appareils et accessoires authentiques Apple, qu’il a été découvert que plus de 90 % de ces accessoires sont en réalité des contrefaçons.

Apple attaque cette entreprise pour avoir utilisé illégalement son image, mais aussi pour avoir commercialisé des produits qui n’avaient pas passé les différents tests de sécurité et qui peuvent s’avérer dangereux pour les utilisateurs. Alors que les consommateurs paient le prix fort pour ces accessoires, ils se retrouvent avec des produits de mauvaise qualité sans pouvoir faire valoir la garantie de la marque, ce qui n’est pas bon pour l’image de la marque non plus.

Alors que la question des batteries est sensible, acheter un chargeur qui est une contrefaçon peut s’avérer très dangereux pour l’utilisateur. La procédure lancée par Apple est donc parfaitement justifiée.

Pour ce qui est de la tolérance zéro affichée par Amazon, on peut dire que sa politique a sérieusement du plomb dans l’aile.

Votes
[Total : 1 votes en moyenne : 5]
PARTAGER
Article précédentIl n’y avait pas grande foule pour l’ouverture du premier Google Store
Article suivantUne Pagani Huayra Dinastia exclusive aux couleurs criardes
Une fille dans l'informatique était mal vue à l'époque de mes études. C'est pour cette raison que l'on m'a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m'a plu. C'est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l'information m'a poussé à suivre des cours de journalisme. Comme j'avais la propension de centraliser l'actualité technologique, un ami m'a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C'est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l'aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m'intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here