Chromecast : une nouvelle ère de télévision en France

Finie la dominance des FAI sur la IPTV en France ! Le 25 mars 2014 est la date de lancement prévue pour commercialiser Google Chromecast. Les utilisateurs de la TV en France, à qui les termes zone éligible, non éligible, groupés, dégroupés disent quelque chose, seront ravis de l’arrivée de Chromecast.

Commençons par le début : Chromecast n’est rien d’autre qu’une clé HDMI qui, une fois branchée à votre téléviseur, permet de visionner les contenus des applications mobiles ou ordinateurs exécutant Chrome, permettant ainsi aux Français de jouir le la OTT Over The Top qui n’était jusqu’à hier réservée qu’aux Américains depuis son lancement en juillet 2013.

C’est SFR qui le mettra en vente vue la relation qui relie le FAI à Google (sur les téléphones Nexus et dernièrement sur Google TV) selon une publicité que le Journal du Geek a découvert. Il sera vendu à 35 EUR et SFR remboursera 30 EUR à ses abonnés de forfaits carrés avec Extras à leur demande, sachant qu’aux États-Unis, Chromecast est facturé à 35 dollars. Il est prévu qu’il soit présent sur Google Play Store à la même date, ainsi que chez les grandes surfaces comme Boulanger, Darty ou la Fnac par exemple.

Google ne compte pas s’arrêter là, elle veut que son produit soit bien connu et vanté auprès des Français, donc sa campagne médiatique sera l’affaire de CANAL+ et toutes ses applications mobiles sur toutes les plateformes.

Chromecast : le 25 mars en France, la révolution de la TV est en marche
Chromecast : le 25 mars en France, la révolution de la TV est en marche

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentAuchan Telecom : entrée dans la valse des prix cassés
Article suivantiOS 8 : déjà des nouveautés en perspectives

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here