Chute de Progress M-27M : pas de risque pour l’équipage de l’ISS

La perte de contrôle du vaisseau Progress M-27M prive l’ISS de ravitaillement, ce qui est sans conséquence dramatique pour son équipage.

Lancé mardi, le cargo spatial russe Progress M-27M devait livrer du ravitaillement à la Station spatiale internationale (ISS). Malheureusement, tout contrôle a été perdu sur l’engin.

Un responsable russe, sous couvert de l’anonymat, a déclaré que le vaisseau Progress M-27M « a commencé sa chute ». « Il est impossible de dire quand exactement le cargo retombera sur Terre, cela dépend de beaucoup de facteurs. Mais la chute s’effectuera dans des conditions incontrôlables », a-t-il ajouté.

À son bord, le vaisseau transportait de l’eau et de la nourriture, ainsi que du matériel scientifique. Sa perte ne créera pas de problème pour les six membres d’équipage de l’ISS. Ils disposent en effet de plusieurs mois de réserves.

La NASA a affirmé de son côté confirmer que le vaisseau « ne transporte aucun ravitaillement essentiel pour le fonctionnement de la partie américaine de l’ISS ». « Les segments russe et américain de la station continuent à fonctionner normalement et ont suffisamment de réserves pour aller bien au-delà de l’arrivée du prochain vaisseau de ravitaillement en juin », a jouté l’agence spatiale américaine.

Le prochain ravitaillement de l’ISS est prévu le 19 juin prochain, une capsule Dragon de la société américaine SpaceX doit décoller à cette date de cap Canaveral, en Floride avec 2,2 tonnes de ravitaillement à son bord.

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentApple Watch : incompatible avec les tatouages
Article suivantEspace : le patron d’Amazon veut aussi lancer des fusées

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here