Clio Initiale Paris : disponible à partir de 21 500€

Alors que Renault présentera sa Clio Initiale Paris lors du prochain Mondial de l’Automobile, la citadine haut de gamme française est déjà disponible en précommande à partir de 21 500€.

À la fois discrète et élégante, la nouvelle Clio Initiale Paris marque progressivement son territoire. Si c’est lors du prochain Mondial de l’Automobile que Renault va la dévoiler au grand public, la citadine haut de gamme française n’attend pas pour se dévoiler.

Dès à présent disponible à la précommande à partir de 21 500€, la nouvelle Clio Initiale Paris se caractérise par un bouclier avant rappelant la version GT, des optiques gagnant des LED de jour, des vitres arrière surteintées, des jantes alliage 17 pouces bicolore, une baguette chromée en bas de hayon et autour de la surface vitrée latérale, un becquet, sans oublier le monogramme « Initial » à l’arrière.

En tant que finition haut de gamme de la gamme Clio, l’intérieur de la Clio Initiale Paris se la joue chic avec une sellerie cuir surpiquée, des sièges chauffants avant, la carte Renault mains libres, la climatisation régulée, le système multimédia R-Link intégrant la navigation TomTom.

Au niveau de l’équipement, il faut noter le système d’aide au démarrage en côte, les capteurs de pluie et luminosité, l’aide au parking avec caméra de recul qui font partie de la dotation de série alors que le toit en verre fixe reste une option proposée à 400€.

Du côté de la motorisation, la Clio Initiale Paris est disponible avec un diesel dCi 90 chevaux, associé à une boite à vitesses manuelle à 5 rapports ou à une boîte EDC automatique à double embrayage à 6 rapports, ainsi que des moteurs essences Energy TCe 90 et TCe 120, associés à la boîte EDC.

Renault Clio Initiale Paris, déjà les prix !

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentDroit à l’oubli : Fin de non-recevoir pour 59% des requêtes
Article suivantCrescent Bay : un successeur grand public signé Oculus VR

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here