Clip : une oreillette qui fonctionnerait qu’avec l’assistant virtuel Cortana

Timide sur le marché des objets connectés, Microsoft pourrait lancer Clip, une oreillette de nouvelle génération qui proposerait des interactions vocales avec l’assistant virtuel Cortana.

Hormis le bracelet Band, Microsoft est pour le moment très timide sur le marché des objets connectés. Cela pourrait changer, c’est en tout cas ce qu’avance le magazine Wareable.

Selon le magazine spécialisé dans les objets connectés, Microsoft serait en train de travailler sur une oreillette de nouvelle génération baptisée « Clip ». Qu’est-ce que cette oreillette aurait de particulier ? Elle proposerait des interactions avec l’assistant virtuel Cortana.

Des rappels directement dans l’oreille ?

Le Band propose déjà des interactions avec Cortana. L’assistant virtuel peut servir à fournir des rappels, à répondre à des messages, ou encore à envoyer des e-mails. Logiquement, le Clip devrait proposer le même genre de fonctionnalités, voire plus, mais directement dans l’oreille de son utilisateur.

Le Clip ne fonctionnerait pas seulement avec Cortana, mais aussi avec Siri et Google Now

Toujours selon Wareable, cette oreillette de nouvelle génération serait en fait universelle. Concrètement, elle pourrait fonctionner avec l’assistant Cortana de Microsoft, mais également avec Siri d’Apple ou Google Now de Google.

En fait, même si l’idée du produit semble relativement claire, son fonctionnement et sa nature exacte sont pour le moment encore passablement flous.

Un lancement du Clip en 2016

Le magazine indique encore que Microsoft posséderait un prototype qui devrait être achevé d’ici la fin de l’année. Pour ce qui est de son lancement, c’est bien évidemment l’année prochaine qui est évoquée, c’est-à-dire 2016.

Que pensez-vous d’avoir un assistant virtuel directement dans l’oreille ?

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentNotre vie sexuelle subit elle aussi le réchauffement climatique
Article suivantiOS : des millions d’applications utilisent des backdoors

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here