CNRS : la médaille d’or 2014 pour Gérard Berry

Le CNRS a décidé d’honorer Gérard Berry, titulaire de la première chaire dans le domaine informatique au Collège de France, en lui décernant la prestigieuse médaille d’or 2014.

Chaque année, le CNRS distingue une personnalité scientifique qui a contribué de manière exceptionnelle au dynamisme et au rayonnement de la recherche française en lui décernant une médaille d’or. Après Serge Haroche (physique, 2009), Gérard Férey (chimie, 2010), Jules Hoffmann (biologie, 2011), Philippe Descola (anthropologie, 2012) et Margaret Buckingham (biologie, 2013), c’est au tour de Gérard Berry d’être récompensé en 2014. Un pionner de l'informatique honoré par le CNRS

Titulaire de la première chaire dans le domaine informatique au Collège de France, Gérard Berry est spécialiste du HipHop, un langage de programmation dédié aux objets connectés. Ses travaux ont contribué à de grandes avancées en informatique, notamment au niveau de la programmation diffuse et de la programmation des objets connectés.

Sortie de l’École polytechnique et ingénieur général du Corps des mines, Gérard Berry a travaillé comme chercheur à l’École des mines de Paris, puis à l’Institut national de la recherche en informatique et automatique (INRIA). Il a déjà reçu la médaille de bronze du CNRS en 1979 et est également Chevalier de l’Ordre des palmes académiques, Chevalier de l’Ordre du mérite et Chevalier de la Légion d’honneur.

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentMars Orbiter : succès pour le système D made in India
Article suivantPiBot : un robot humanoïde aux commandes d’un avion

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here