Comme Charles Lindbergh, Solar Impulse 2 a traversé l’Atlantique sans escale

Solar Impulse 2 a traversé l’Atlantique sans escale, une prouesse réalisée par Charles Lindbergh 90 ans plus tôt.

Alors que les avions de ligne traversent quotidiennement l’Atlantique sans escale, c’est en mentionnant Charles Lindbergh que Bertrand Piccard s’est félicité de sa traversée aux commandes de l’avion solaire Solar Impulse 2. C’est ce jeudi matin, à 7 h 38, qu’il s’est posé à Séville (Espagne) après 71 heures et 8 minutes de vol.

C’est lundi, de New York (États-Unis), que Solar Impulse 2 a commencé sa traversée de l’Atlantique avec Bertrand Piccard aux commandes. Après avoir entamé son tour du monde par étape le 9 mars 2015 à Abou Dhabi (Émirats arabes unis), il s’agissait de la 15e étape. Épuisé à son atterrissage en Espagne, le pilote suisse a déclaré que « c’est la première traversée de l’Atlantique par un avion solaire ». Il a avoué avoir beaucoup pensé à Charles Lindbergh, l’aviateur américain et pionnier de l’aviation qui avait été le premier à relier New York à Paris, sans escale, en 1927. « J’essayais simplement de m’imprégner de cette expérience-là, qui est magique », a-t-il ajouté.

« Ce n’était pas un vol facile, il fallait se frayer la voie entre les nuages, passer par-dessus, prendre des turbulences », explique le pilote de 58 ans. Le Prince Albert de Monaco, un des parrains du périple de Solar Impulse 2, a déclaré « Bravo, c’était magnifique à voir » depuis le centre de contrôle de l’expédition installé dans la principauté. Les ingénieurs et techniciens se sont bien évidemment tous embrassés après l’atterrissage à Séville.

Le Prince Albert de Monaco n’a pas été le seul à saluer l’arrivée de Solar Impulse 2 à Séville. À son approche de la capitale andalouse, l’avion expérimental solaire a été accueilli par une parade d’avions de chasse et la patrouille de l’armée de l’air espagnole. « Je suis arrivé au milieu d’un meeting aérien, c’était absolument extraordinaire, ça m’a gardé réveillé ! », a expliqué Bertrand Piccard.

Un message pour l’environnement

Dès son arrivée à Séville, Bertrand Piccard a martelé son discours en faveur de l’environnement. Il a par exemple déclaré « L’avenir est propre et il commence maintenant ! » en vantant l’efficacité des nouvelles technologies propres. « Fonctionner au solaire pour l’aviation commerciale est encore très loin. Mais toutes ces technologies peuvent être appliquées au sol ».

Bertrand Piccard et André Borschberg, les deux pilotes de Solar Impulse 2, ont par ailleurs annoncé jeudi la création d’un Comité international des technologies propres. Son rôle sera de devenir « un interlocuteur crédible pour tous ceux qui ont besoin de savoir comment utiliser ces technologies ».

Il est à noter qu’il reste encore deux vols à Solar Impulse 2 pour boucler son tour du monde, à savoir une étape en Égypte. Aucune date n’a été donnée pour le moment pour la suite du périple.

Tout comme Charles Lindbergh, il y a 90 ans, Solar Impulse 2 a traversé l'Atlantique sans escale

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentLe Sunway TaihuLight chinois détrône les superordinateurs américains
Article suivantLa prise en charge du Chromecast au menu de VLC 3.0
Après mes études de journalisme, me retrouver à écrire sur des faits divers sans importance m'a déprimé. Lorsqu'un ami m'a emmené me changer les idées au salon Connect It de Paris, cela m'a fait tilt ! Découvrir les technologies d'aujourd'hui que tout le monde pourra utiliser demain… m'a donné une nouvelle inspiration. Par les amis de mes amis qui son mon avis, on m'a filament proposé d'écrire des articles sur le high-tech. Dire ce qui m'intéresse le plus ? Difficile à dire. Cela va si vite, les possibilités sont si énormes. Une chose est en tout cas sûre : cela me passionne !

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here