Comment profiter de Gmail en mode offline ?

On n’est jamais à l’abri d’une coupure internet. Dans ce cas, comment profiter de Gmail même sans connexion ?

Que votre box vous joue des tours ou que votre réseau mobile soit indisponible, internet, donc Gmail, peut être indisponible. Malgré cela, de nombreuses options de Gmail restent disponibles comme si vous étiez connecté.

Sur ordinateur, pour autant que l’on utilise le navigateur Chrome pour accéder à Gmail, il est possible de consulter sa messagerie en l’absence d’une connexion internet. Pour ce faire, il faut télécharger l’extension nécessaire en se rendant dans « Paramètres » puis dans l’onglet « Hors connexion » et en installant « Gmail hors connexion ». Pour l’utiliser, une simple autorisation préalable sera demandée.

À la différence de l’interface de Gmail originale, cette interface hors-ligne est beaucoup plus dépouillée, mais suffisante pour consulter et préparer des courriers à envoyer dès le retour de la connexion internet.

L’interface propose tout de même le basculement entre différents comptes utilisateurs, le moteur de recherche, la possibilité de définir la période à synchroniser et l’accès aux libellés, sans oublier toutes les opérations habituelles de gestion de la messagerie (archivage, déplacement, appliquer un libellé, marquer comme non lu…).

Sur mobile, l’application Gmail inclut par défaut le mode hors connexion, que ce soit sur Android ou sur iOS. Pour en bénéficier, il faut commencer par visiter les différents répertoires de votre messagerie (boîte de réception, brouillons, envoyés, les labels de votre choix…) pour en télécharger une copie sur votre smartphone, et faire la même chose pour les messages que vous voulez disposer une fois votre réseau coupé.

Lorsque l’accès internet sera coupé, tous les éléments déjà visités s’afficheront comme si la connexion était là. Vous pouvez sans crainte rédiger vos brouillons, ils seront automatiquement envoyés une fois la connexion rétablie.

Lien de téléchargement de l’extension : Gmail hors connexion

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentJohn Nash : décès de l’un des « géants » des mathématiques
Article suivantGoogle s’apprêterait à lancer une application similaire à Instagram

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here