Crash de l’A320 : une facture de 277 millions d’euros pour les assureurs

Le crash de l’Airbus A320 de Germanwings a couté la vie à 150 personnes, mais va aussi couter une somme estimée à 277 millions d’euros aux assureurs.

À l’heure actuelle, les enquêteurs cherchent toujours à faire toute la lumière sur le crash de l’Airbus A320 de la compagnie Germanwings alors que les opérations de secours et de recherches se poursuivent toujours sur le site de l’accident.

Hormis le très lourd bilan de 150 victimes, la question de la facture de ce crash commence à se poser. C’est ainsi que le groupe d’assurances allemand Allianz évalue que cet accident pourrait couter 277 millions d’euros aux assureurs.

Cette estimation prend en compte les 5,9 millions d’euros du prix de l’avion, le coût des opérations de secours et de recherches, notamment la prise en en charge des coûts de la piste aménagée pour faciliter l’accès aux lieux du drame, différents frais juridiques, sans oublier l’indemnisation des proches des victimes.

Alors que l’enquête est toujours en court, la délicate question de l’indemnisation des proches des victimes est en effet déjà d’actualité depuis la semaine dernière.

En raison de plaintes de proches des victimes américaines, le quotidien Bild estime que cette estimation pourrait être revue à la hausse vu que les indemnités accordées par la justice des États-Unis sont en bien plus élevées que celles prévues par le droit allemand.

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentWindows XP résiste toujours !
Article suivantUber : la justice repousse sa décision jusqu’à la fin septembre

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here