Curiosity : des photos de Mars qui font penser au désert américain

À voir les dernières photos prises de Mars par le rover américain Curiosity, la région du Murray Buttes ressemble beaucoup au désert américain.
Mars, par Curiosity.
Depuis qu’il s’est posé le 6 août 2012 sur la surface de Mars, le rover Curiosity nous a déjà transmis de très nombreuses images de la surface de la planète rouge. Régulièrement, la NASA partage avec le grand public les photos prises par son engin, des clichés qui peuvent montrer des couchés de soleil, des selfies ou des prises de vue à 360°. Pour compléter notre aperçu de la planète, le rover a récemment envoyé une nouvelle série de photographies prises à la surface de Mars, des clichés toujours aussi spectaculaires que la NASA a une nouvelle fois partagé avec les internautes.
Mars, par Curiosity.
Alors que Curiosity est toujours à la conquête du mont Sharp, c’est de la région du Murray Buttes que le rover a envoyé de superbes images du paysage martien. Tous les clichés ont été pris du même endroit, une région où l’agence spatiale américaine espère mieux comprendre le processus de formation des anciennes dunes de sable de la planète. Les photos en question doivent permettre aux spécialistes d’étudier la topologie des lieux.
Mars, par Curiosity.
Comme c’est souvent le cas de la part de la NASA, l’agence a partagé les images avec le grand public et les publiant sur Internet. Elles sont disponibles sur son site et sur ses différents profils sociaux.

Des paysages de Mars qui font beaucoup penser au désert américain

Que le montrent ces récentes images prises par Curiosity, les paysages de la région du Murray Buttes ne sont pas sans rappeler les paysages du désert américain, ce qui a de quoi surprendre. En fait, la seule véritable différence se situe au niveau du ciel. Au lieu d’être bleu, il est marron.
Mars, par Curiosity.
Pour le reste, tout comme des photos du désert américain, les prises de vue faites par Curiosity nous montrent des formations rocheuses aux formes tortueuses et féériques. Elles nous indiquent aussi que la topologie accidentée des lieux semble particulièrement hostile.

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentPourquoi la batterie du Galaxy Note 7 explose-t-elle ? Samsung explique…
Article suivantInstagram : un blocage des mots-clés pour lutter contre le harcèlement
Véritable touche à tout qui traine déjà derrière lui un long parcours professionnels dans le monde de la technologie, j'ai un jour décidé de me réorienter vers le journalisme par goût pour l'information et l'actualité. De fil en aiguille, j'ai été amené à écrire pour linformatique.org. Que cela soit la miniaturisation, les innovations ou l'amélioration des performances, ce qui concerne le progrès m'intéresse. Comprendre les choses, comme la création de l'univers, ce qui s'est passé au néolithique, ce qui compose une comète ou l'impact du génome sur une maladie sont très motivant pour moi en raison de l'impact de ces découvertes sur notre passé, notre présent et notre futur.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here