Deezer : entrée à l’Euronext de Paris avant la fin de l’année

L’entrée en Bourse de Deezer se précise. La start-up de streaming musical a entamé les démarches auprès de l’Euronext de Paris.

Deezer, la start-up française de streaming musical, a fait enregistrer un document de base auprès de la Bourse de Paris, ce qui est la première étape du processus d’introduction à l’Euronext.

Contrairement à d’autres start-ups françaises qui ont choisi d’être coté à New York ou à Londres, Deezer a donc choisi d’être coté en France, à Paris.

L’entreprise se déclare « fière » de s’introduire à la Bourse de Paris. Elle explique avoir fait ce choix parce qu’elle réalise encore 45% de son chiffre d’affaires en France, comme elle emploie aussi deux tiers de ses effectifs dans l’Hexagone.

Créé en 2007, Deezer compte aujourd’hui 6,3 millions d’abonnés dans plus de 180 pays. Son chiffre d’affaires est de 141,92 millions d’euros, soit une croissance de 53%. Malgré ces chiffres, la rentabilité n’est pas encore au rendez-vous vu que son EBITDA est de -20,96 millions d’euros en 2014.

Si l’entrée en Bourse de Deezer pour se faire d’ici la fin de l’année, il est encore trop tôt pour connaître le montant que la start-up espère lever au cours de cette opération. Depuis sa création, l’entreprise a déjà levé 85 millions d’euros et disposerait encore de 50 millions de trésoreries.

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentApple lance watchOS 2 !
Article suivantSkype a annoncé le rétablissement du service

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here