Le développeur de Notepad++ n’a pas apprécié la victoire du FN : il le dit haut et fort

Don Ho est né à Taïwan mais vis en France. Suite à la victoire du FN, le développeur du célèbre Notepad++ a fait part de ses sentiments en publiant : « Notepad++ est écrit par un immigré et il t’emmerde ».

Si l’éditeur Notepad++ est très connu, son développeur l’est moins. Il s’agit de Don Ho, un informaticien né à Taïwan, arrivé en France en 1997. Il a clairement une dent contre le Front National.

Suite à la publication des résultats du premier tour des élections régionales de dimanche dernier, il a commenté à sa manière cette victoire du FN sur tous les sites consacrés à Notepad++. Il a écrit : « Désinstalles Notepad++ si tu as voté FN. Je me fous de perdre les utilisateurs et je veux que tu saches, ton Notepad++ est écrit par un immigré et il t’emmerde ».

Polémique en réponse au coup de gueule de Don Ho

Tout le monde peut être pour ou contre le Front National. Le problème, c’est la manière utilisée par Don Ho pour le dire. Les électeurs du FN sont ainsi rapidement montés au créneau pour dénoncer la vulgarité du message. Pour d’autres, c’est l’amalgame fait entre l’informatique et la politique qui est source de polémique. En clair, le coup de gueule de Don Ho a surtout créé la polémique… contre lui.

En fait, l’informaticien n’en est pas à sou coup d’essai. Il s’en est déjà pris, à l’époque, à Georges W. Bush ou à l’oppression subie par le Tibet. Il avait aussi lancé une édition « Je suis Charlie » de Notepad++.

Si nombreuses sont les entreprises à prendre position sur la politique, elles le disent avec un vocabulaire plus adapté, ce qui n’a malheureusement pas été le cas de Don Ho. C’est surtout pour cela que sa prise de position peine à passer.

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentEst-ce que Wired a réussi à percer le mystère de l’invention du Bitcoin ?
Article suivantMozilla laisse tomber Firefox OS, mais ne l’enterre pas

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here