Disney et Microsoft sont aussi des acheteurs potentiels de Twitter

La liste des acheteurs intéressés par l’acquisition de Twitter s’allonge. Après Google et Salesforce, on apprend que Disney et Microsoft seraient également intéressés.

A priori, les entreprises intéressées par le rachat de Twitter se bousculent au portillon. Alors que des négociations avec Google et Salesforce ont été évoquées il y a quelques jours, on a appris entre temps que l’opérateur Verizon serait également intéressé au rachat du réseau social. Désormais, il se dit aussi que Disney et Microsoft seraient également sur les rangs.

À croire ce qu’affirme la presse américaine, plusieurs prétendants au rachat de Twitter seraient en lisse, à savoir Disney, Google, Microsoft, Salesforce et Verizon. D’autres possibilités ont également été envisagées, comme une éventuelle prise de participation de Facebook dans le service de microblogging, mais ont été exclues à l’heure actuelle. Faute d’information officielle de l’un ou l’autre des protagonistes, il n’en demeure pas moins que cette vente est toujours hypothétique pour le moment.

Avec un service qui ne dégage toujours aucun bénéfice et un nombre d’utilisateurs qui peine à croitre, Twitter ne se présente pas sous son meilleur jour au moment de devoir séduire un acquéreur. En effet, ses résultats ne font pas preuve d’un dynamisme suffisant pour espérer véritablement pouvoir faire monter les enchères. À écouter ce qu’avancent les analystes, le prix de vente du site de microblogging pourrait se situer entre 15 et 30 milliards de dollars.

Selon Bloomberg, un prétendant sérieux pourrait être connu d’ici 30 à 45 jours. Après, il faudrait encore que les négociations aboutissent avant de parler réellement d’un rachat de Twitter.

Vu l’importance de Twitter sur le marché des réseaux sociaux, cette acquisition est actuellement sous le feu des projecteurs. Elle devrait y rester encore longtemps, vu l’importance des prétendants à ce rachat. Par ailleurs, lorsque cet éventuel rachat sera bouclé, ce qu’il adviendra de Twitter sous la houlette du groupe qui l’aura acheté. En clair, on va encore beaucoup parler de l’avenir de Twitter dans les semaines et mois à venir.

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here