Données personnelles : le pessimisme français

En matière de protection de la confidentialité des données personnelles, 81% des Français craignent un déclin de la situation actuelle.

Alors que la protection de la confidentialité des données personnelles est un sujet d’actualité, une étude a été menée à ce sujet. C’est ainsi que le Privacy Index d’EMC révèle que 81% des Français interrogés craignent un déclin de la situation actuelle en matière de protection de la confidentialité des données personnelles.

Au sujet de la confidentialité de leurs données, 63% des répondants français affirment ne pas vouloir sacrifier de la confidentialité au profit de la simplification ou du confort d’utilisation. Cette tendance est d’ailleurs reprise dans les 15 pays étudiés vu que seulement 27% des personnes interrogées seraient prêtes à perdre de la confidentialité au profit de la simplicité.

Mais plus intéressant encore, le Privacy Index d’EMC révèle que 50% des internautes n’ont pas confiance dans les entreprises en matière de protection de leur vie privée, en sentiment soutenu par le fait que 70% des répondants français considèrent que les politiques n’en font pas assez à ce propos.

C’est ainsi que, globalement, 59% des personnes interrogées, tous pays confondus, ressentent une nette dégradation de la protection de la vie privée. Tous pays confondus, 59% se sentent moins protégés que l’année passée, mais aussi que 81% d’entre eux considèrent que cette dégradation de la protection de la confidentialité va se poursuivre dans les cinq prochaines années.

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentBouygues Telecom : un avenir seul ou accompagné ?
Article suivantAngry Birds Epic : gratuit, mais avec une boutique in-app

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here