Accueil » Science » DSCOVR : une image de la Terre prise à 1,6 million de kilomètre de distance

DSCOVR : une image de la Terre prise à 1,6 million de kilomètre de distance

La NASA vient de publier une étonnante image haute résolution de la Terre, prise à 1,6 million de kilomètres de distance, par le satellite DSCOVR.

La NASA vient de publier la première image par le satellite Deep Space Climate Observatory (DSCOVR), un vaisseau spatial lancé en février dernier dans le but de contrôler et d’analyser les vents solaires. Son but est d’améliorer notre compréhension des tempêtes géomagnétiques qui peuvent causer des problèmes pour nos appareils électriques.

Cette première image est en fait une photographie de la face ensoleillée de notre planète, un cliché en haute définition pris à 1,6 million de kilomètre de la Terre.

On peut observer l’Amérique du Nord et le golfe du Mexique, ainsi que l’Amérique du Sud vers le bas et l’Europe sur la droite.

« Cette première image DSCOVR de notre planète démontre les avantages uniques et importants de pouvoir observer la Terre à partir de l’espace », a déclaré Charlie Bolden, l’administrateur de la NASA. « Les observations de DSCOVR de la Terre, ainsi que ses mesures et ses alertes précoces de phénomènes météorologiques de l’espace en provenance du soleil, aideront chaque personne, elles permettront de surveiller l’évolution constante de la Terre, et de comprendre comment notre planète s’inscrit dans le système solaire. »

Cette image de la Terre a été prise par la Earth Polychromatic Imaging Camera (EPIC) et est en fait l’assemblage de trois photos distinctes. « La haute qualité des images d’EPIC a dépassé toutes nos attentes dans la résolution », a déclaré Adam Szabo, scientifique du projet DSCOVR au Goddard Space Flight Center de la NASA à Greenbelt. « Les images montrent clairement les structures de sable du désert, les systèmes fluviaux et des modèles de nuages complexes. Il y aura énormément de nouvelles données à explorer pour les scientifiques ».

Les données de l’EPIC doivent notamment servir à mesurer l’ozone et le niveau des aérosols dans l’atmosphère terrestre, la hauteur des nuages, les propriétés de la végétation et la réflectivité ultraviolette de la Terre.

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]

Ça pourrait vous intéresser

La NASA a observé des geysers à la surface d'Europe, une des lunes de Jupiter

Europe : la NASA a observé des geysers à la surface d’une lune de Jupiter

Grâce au télescope spatial Hubble, la NASA a pu observer ce qui semble être des …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *