Ducati : une Scrambler 2015 au charme indéniable

La nouvelle Scrambler 2015 est la star du stand Ducati au salon Intermot de Cologne. La star possède un charme indéniable mêlant le style fois roadster rétro et la moto moderne. Le Ducati Scrambler se révèle sur le net

À la fois roadster rétro et moto moderne, la nouvelle Scrambler 2015 possède un charme indéniable. Pour sa nouvelle moto, la firme de Borgo Panigale a joyeusement surfé sur tendance néo-rétro-vintage-hipster.

Les lignes de cette nouvelle monture sont classiques, avec un châssis tubulaire et un réservoir relativement étroit orné des caches chromés, un style esthétique qui s’accompagne d’un silencieux en position basse et d’un phare rond également cerclé de chrome. Hormis cette touche rétro, la Scrambler 2015 fait aussi preuve de modernisme avec ses quatre fines rangées de LED qui dessinent les contours de son optique ou son étrier de frein 4 pistons à fixation radiale sur sa jante avant.

Animée par un bicylindre en L refroidi par air de 803 cm3, dérivé du célèbre Monster 796, la puissance de la Scrambler 2015 a été ramenée à 75 ch à 8 250 tr/min, pour un couple de 68 Nm à 5 750 tr/min.

Disponible début 2015 à un tarif européen démarrant à 8 390 euros, la Scrambler 2015 est en réalité une gamme de quatre modèles : l’Icon, Classic, Urban Enduro et Full Throttle. Si l’Icon est le modèle de base, les trois autres déclinaisons sont typées sport pour la Full Throttle, vintage pour la Classic et tout-terrain pour l’Urban Enduro.

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentSamsung : le Galaxy Note 4 au cœur du Gapgate
Article suivantL’homme a fait disparaitre 52% des populations d’animaux sauvages

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here