Egalité salariale : le raté de Satya Nadella (Microsoft)

Alors que les femmes gagnent 23% de moins que les hommes aux États-Unis, Satya Nadella a créé la polémique avec des propos jugés sexistes.

L’égalité des chances femme-homme est un sujet sensible aux États-Unis alors que les femmes gagnent 23% de moins que les hommes et que la Silicon Valley souffre d’un certain sexisme vu que les femmes sont sous-représentées dans les grands groupes technologiques, à l’instar de 29% de femmes parmi les salariés de Google, un chiffre qui tombe même à 17% pour les ingénieurs.

Dès lors, lorsque Satya Nadella, le PDG de Microsoft, répond « Le problème n’est pas vraiment de demander une augmentation. Il s’agit davantage d’avoir confiance en notre système pour récompenser votre évolution et vos efforts au moment venu », enchainant en soulignant le fait que « ne pas demander d’augmentation donnait un bon karma et pouvait améliorer la relation avec son employeur. C’est à ce genre de personne que je fais confiance et à qui je donnerai davantage de responsabilités dans le futur ». Une réponse visiblement hors sujet et sexiste alors que la question était tout simplement « Que conseillez-vous aux femmes qui ont peur de demander une augmentation ? ».

Les réseaux sociaux se sont bien évidemment enflammés suite aux propos de Satya Nadella qui disent clairement que les femmes doivent s’abstenir de demander une augmentation. Certaines n’ont pas hésité à s’interroger sur le fait de savoir si « Est-ce que Satya Nadella est à ce point déconnecté de la réalité de sa propre entreprise pour ne pas réaliser combien c’est difficile d’être augmentée ? ».

Face à la polémique de son raté médiatique, le PDG de Microsoft a tenté de rattraper le coup dans un tweet en s’excusant d’un « J’ai répondu complètement à côté de la question. Si vous pensez mériter une augmentation, vous devez la demander » et en lançant que « l’industrie des nouvelles technologies devait être attentive aux inégalités de salaires entre les sexes ».

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentPiratage de Snapchat : des milliers de photos sur le net
Article suivantAndroid Wear : Microsoft présente un clavier alternatif doté de la reconnaissance gestuelle

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here