Encore un trimestre exceptionnel pour Apple

En ayant notamment vendu plus de 60 millions d’iPhone lors de son dernier trimestre fiscal, Apple enregistre un nouveau trimestre exceptionnel.

C’est ce lundi qu’Apple a publié les résultats de son trimestre achevé fin mars. Alors que le consensus était de seulement 56,08 milliards de dollars, la marque à la pomme a réalisé un chiffre d’affaires de 58,01 milliards de dollars, en progression de 27%.

Le bénéfice net a grimpé de 33% à 13,6 milliards de dollars, alors que le bénéfice par action a atteint 2,33 dollars soit 17 cents de mieux que la prévision moyenne des analystes.

Avec 61,17 millions d’unités vendues, l’iPhone est le moteur de croissance du groupe avec des ventes en hausse de 40% par rapport à l’année dernière, mais en repli de 18% par rapport au trimestre précédent. Grâce à ces ventes, les revenus des smartphones ont bondi de 55% sur un an à 40,3 milliards de dollars.

Avec seulement 12,62 millions d’unités écoulées sur le trimestre, en recule de 23% sur un an, et des revenus en baisse de 29%, l’iPad fait comparativement grise mine.

Géographiquement parlant, avec une progression de 71% à 16,8 milliards de dollars, c’est la Chine qui a enregistré la plus importante croissance.

Les prévisions d’Apple pour le trimestre en cours sont un chiffre d’affaires total compris entre 46 et 48 milliards de dollars. Jusqu’ici, les analystes espéraient le milieu de cette fourchette.

Afin de choyer ses actionnaires, Apple annonce 50 milliards de dollars pour de nouveaux rachats d’actions et une hausse de 11% de son dividende trimestriel.

Dans les échanges électroniques qui ont suivi la clôture de la Bourse de New York, l’action Apple gagnait 1,67% à 134,87 dollars vers 21H00 GMT.

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédent36% des nourrissons de moins d’un an ont déjà manipulé un écran tactile
Article suivantLes Google Glass 2.0 et les autres nouvelles que vous avez peut-être manqué

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here