Est-ce que la France va étendre la redevance TV aux boxes ?

La France pourrait étendre la redevance TV aux boxes, c’est une possibilité que Fleur Pellerin n’exclut pas.

D’un côté, on a Delphine Ernotte, la présidente de France Télévisions, qui a plaidé lundi pour une taxation des smartphones et tablettes, ainsi que pour le retour partiel de la publicité sur les chaînes publiques de télévision dans le créneau horaire de 20 à 21 heures, et de l’autre François Hollande qui a exprimé le souhait de voir l’audiovisuel public financé en dehors du budget de l’État.

Entre les deux, Fleur Pellerin, la ministre de la Culture, tente de trouver des solutions.

C’est ainsi que, interrogée par France Info, elle indique ne pas exclure d’étendre la redevance télévisuelle aux boxes des opérateurs télécoms qui offrent des accès combinés à internet, à la télévision et au téléphone. Pour se justifier, elle indique avoir étudié les moyens de moderniser l’assiette de la redevance et ainsi étudié « les nouveaux modes de consommation de la télévision ».

Dans ses propos, la ministre exclu par contre d’étendre la redevance télévisuelle aux smartphones et aux tablettes.

« Beaucoup passent par les boxes et non plus seulement par l’antenne râteau. Et donc on a regardé ce que donnerait l’extension de la redevance aux boxes […] C’est une option sur la table », a-t-elle dit.

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentLa famille Simpson dans LEGO Dimensions !
Article suivantSony : un Xperia Z5 Premium équipé d’un écran 4K [VIDEOS]

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here