Etoiles filantes : les lyrides ont illuminé sur le nord-est de la Chine

[VIDÉO] Un essaim d’étoiles filantes, appelé lyrides, a illuminé le nord-est de la Chine.

C’est l’International Business Times qui rapporte que, vers minuit le 22 avril, les observateurs ont aperçu une quinzaine de météorites en une heure. Leurs caméras, pointées vers le ciel, ont filmé le phénomène (diffusé en accéléré), dans le nord-est de la Chine, dans une zone frontalière avec la Corée du Nord.

Cet essaim d’étoiles filantes, aussi appelé « pluie de météores », est un phénomène bien connu qui se reproduit tous les ans à la même époque. Scientifiquement parlant, on parle des lyrides.

« Une comète est comme une montagne : il s’agit d’un gros caillou avec de la glace dessus. Quand elle s’approche du Soleil, elle se sublime, c’est-à-dire qu’elle passe de l’état solide à l’état gazeux. Dans la glace se trouvent des milliers de petits grains de sable prisonniers. Quand la glace se sublime, les grains sont éjectés de la comète, et la suivent dans son orbite. Cela crée plusieurs centaines de millions de kilomètres de nuages très fins, qui tournent dans le système solaire. Enfin, quand le nuage entre dans l’atmosphère, chaque grain crée une étoile filante », a expliqué Jérémie Vaubaillon, astronome à l’Observatoire de Paris.

L’International Business Times préciser que les lyrides apparaissent au mois d’avril, lorsque la Terre traverse la queue de la comète Thatcher.

Cet essaim d'étoiles filantes, observable tous les ans à la même époque, s'appelle les lyrides

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentLe patron d’Oakley et Ray-Ban affirme travailler sur deux nouvelles Google Glass
Article suivantUn feu d’artifice céleste pour les 25 ans d’Hubble

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here