Exploration de la Lune : la Chine envoie son premier véhicule lunaire

C’est ce lundi que la Chine a procédé au lancement d’une fusée transportant le « Lapin de Jade », son premier véhicule d’exploration lunaire.

C’est à 01H30, heure locale, qu’un lanceur Longue Marche a décollé de la base de lancement des satellites de Xichang. Si les commentaires ont fait état que « tout va normalement », il faut surtout retenir que ce lancement diffusé en direct sur la télévision publique CCTV est historique pour la Chine vu que cette fusée embarque son premier véhicule d’exploration lunaire.

L’objectif de cette mission Chang’e-3 est en effet de procéder à un alunissage en douceur afin de déposer sur la Lune le « Lapin de jade », un véhicule d’exploration tout-terrain téléguidé à six roues, bourré d’électronique et pesant environ 120 kilos. Si tout se passe comme prévu, cet alunissage est prévu pour la mi-décembre.

Après les États-Unis et l’URSS, la Chine devrait donc être la troisième nation à réussir la prouesse de pouvoir explorer la Lune.

Durant les trois mois durant lesquels le « Lapin de jade » sera opérationnel, il est prévu que l’engin effectue des analyses scientifiques dans la Baie des Arcs-en-ciel, un territoire lunaire encore inexploré. Capable de se déplacer à une vitesse maximale de 200 mètres par heure, ce véhicule d’exploration lunaire enverra également vers la Terre des images en trois dimensions.

Pour finir, il faut encore rappeler que cette mission ne serait qu’une étape avant l’envoi d’un homme sur la Lune, vraisemblablement pas avant 2025, et la mise en orbite d’une station orbitale permanente.

La vidéo du lancement :

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentJailbreak iOS 7 : attention au Trojan !
Article suivanteBooks : Apple ronchonne contre le tarif du contrôleur imposé par la justice

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here