Facebook et Firefox se liguent contre Flash Player

Est-ce que les jours de Flash Player sont comptés ? C’est le message que tentent de faire passer Facebook et Firefox.

Flash Player, le célèbre plug-in de Macromedia, dorénavant d’Adobe, est très connu des internautes, pas forcément en raison des fonctionnalités qu’il apporte, mais surtout à cause des incessantes failles de sécurités qui nécessitent de très régulières mises à jour. Rien que ces derniers jours, ce sont ainsi trois vulnérabilités critiques qui ont été découvertes, la dernière touchant même la version la plus récente du plug-in.

Alors que la sécurité informatique est sous les feux des projecteurs depuis les opérations d’espionnage de la NSA à grande échelle, la faiblesse sécuritaire de Flash Player suscite de très nombreuses critiques des internautes, mais aussi d’acteurs du web plus important, par exemple Facebook et Firefox.

Ainsi, la fondation Mozilla a décidé de bloquer par défaut tous les contenus Flash. Désormais, les vidéos, publicités ou autres outils utilisant le plug-in seront bloqués avec le message d’avertissement que « Flash est connu pour être vulnérable. Utiliser avec prudence ». L’internaute pourra alors décider de continuer à le visualiser ou pas.

Cette mesure a été prise afin de protéger les utilisateurs du navigateur Firefox jusqu’à ce qu’Adobe publie une version entièrement sécurisée. Mais est-ce possible un jour, vu que de nouvelles failles ne cessent d’être découvertes ?

Alex Stamos, responsable de la sécurité chez Facebook, est lui d’avis que Flash Player devrait disparaitre, qu’Adobe donne une date de fin de vie pour son plug-in. Son idée n’est pas de tuer Flash tout de suite, mais de donner une date butoir pour laisser le temps à tout le monde de migrer vers d’autres solutions, notamment le HTML5.

Sky TV et Netflix ont par exemple opté pour Microsoft Silverlight afin d’abandonner Flash Player. Ce n’est pas forcément une solution non plus à long terme vu que Silverlight est aussi rejeté par certains navigateurs, Chrome par exemple.

De fait, la véritable solution d’avenir semble être HTML5, une migration qui semble être désormais lancée. La prise de position de Firefox et Facebook risque donc de précipiter les choses.

Même si Adobe décide de ne pas faire mourir Flash Player, il semble tout de même que les jours du plug-in soient comptés vu que de plus en plus de monde s’en détourne, à commencer par Google et Apple.

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentPluton : la NASA confirme le succès de la mission New Horizons
Article suivantHalo : le jeu vidéo fétiche de Microsoft

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here