Facebook : fin de la sacro-sainte transparence ?

C’est en vertu de la sacro-sainte transparence voulue par Mark Zuckerberg que Facebook a toujours exigé l’utilisation des vrais noms d’utilisateur. Ce concept pourrait évoluer avec l’arrivée de pseudonymes multiples.

C’est en clamant que la vie privée était un concept « dépassé » que Mark Zuckerberg a toujours personnellement défendu la vertu de la sacro-sainte transparence qui exige que les utilisateurs de Facebook utilisent leur vrai nom.

Mise à mal par certaines communautés, cette politique s’est déjà un peu étiolée, notamment la semaine dernière lorsque la communauté transsexuelle a obtenu le droit d’utiliser « leur vrai nom » dans la vie.

Selon certaines rumeurs, Facebook pourrait même aller encore plus loin dans l’anonymat en autorisant l’utilisation de multiples pseudonymes, des bruits de couloir qui rejoignent les propos de Mark Zuckerberg lorsqu’il a déclaré que Facebook allait autoriser les inscriptions sous pseudonyme dans les applications tierces développées sur le réseau social.

En attendant d’en savoir plus au sujet de l’utilisation des pseudonymes dans Facebook, il est bon de souligner que ces rumeurs émergent au moment où Ello.co crée le buzz, un réseau social qui est justement basé sur l’anonymat. Est-ce qu’il existerait un lien de cause à effet entre ces deux choses ?

Demain, tous anonymes sur Facebook ?

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentNobel de Chimie 2014 : récompense pour la microscopie à fluorescence à très haute résolution
Article suivantMacBook Air 12 pouces Retina : une production au compte-gouttes ?

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here