Facebook : une nouvelle « clarification » de sa politique de confidentialité

Une nouvelle fois, Facebook a décidé de revoir la façon dont est présentée sa politique d’utilisation et de confidentialité, ajoutant plus d’exemples et d’explications afin d’en clarifier la signification

La politique d’utilisation et de confidentialité de Facebook est disponible sur internet et peut être commentée par les utilisateurs désirant faire connaitre leur avis sur la question. Justement, afin d’aider à éclaircie certains coins d’ombres de sa politique, Erin Egan, responsable des règles de vie privée, a tenu une séance de questions-réponses diffusée en direct sur le site, lundi dernier.

Ce n’est pas la première fois que la politique de confidentialité de Facebook pose problème. En fait, elle continue de laisser la majorité des 900 millions d’utilisateurs du site social dans le noir, si on se fie à une étude publiée la semaine dernière par le cabinet américain Siegel&Gale.

Des chercheurs ont fait lire la politique de confidentialité de Facebook et de Google à 403 Américains et leur ont ensuite soumis un questionnaire afin d’en vérifier leur compréhension. Résultat : 39% des répondants ont correctement répondu aux questions concernant la politique de Facebook, 36% faisant de même pour celle de Google.

Comparativement, les documents gouvernementaux de complexité comparables sont compris par 70% des répondants, alors que les clauses en petits caractères des contrats d’émission de cartes de crédit passent également le test, à 68%.

Difficile à dire pour le moment si la politique de Facebook sera plus claire mais, ses pratiques, elles, demeureront probablement encore mystérieuses pour plusieurs…

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentFree Mobile : 380 000 clients en moins pour Bouygues Telecom
Article suivantVLC media player : 1 milliard de téléchargements !

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here