Facebook : une rétrospective de l’année qui dérange

En proposant une page dédiée à une rétrospective de l’année 2014, les intentions de Facebook sont certainement louables, mais pas dans tous les cas.

Dans le but que ses utilisateurs puissent passer en revue l’année écoulée, Facebook utilise un algorithme pour proposer une sélection des moments que vous avez partagés sur votre profil (photos, statuts, vidéos…) sur une page dédiée. Dans un billet publié sur son blog, Eric Meyer explique que le résultat de cette page a été particulièrement « malheureux » en ce qui le concerne.

Alors que sa fille est décédée il y a quelques mois, l’algorithme de Facebook a en effet choisi de la présenter en tête de sa rétrospective 2014.

Plus cruel encore, alors qu’Eric Meyer a refusé de visualiser son « année Facebook 2014 », le réseau social lui a plusieurs reprises suggéré de le faire en le remontant en haut de son fil d’actualité.

C’est ainsi qu’Eric Meyer écrit sur son blog : « Cette cruauté algorithmique malencontreuse est le résultat d’un code informatique qui fonctionne dans la majorité des cas, rappelant aux gens à quel point leur année a été géniale. […] Mais pour ceux d’entre nous qui ont vécu le décès d’un être aimé, ou ont passé beaucoup de temps à l’hôpital, ou ont connu un divorce ou une perte d’emploi […] nous ne voulons pas forcément jeter un nouveau coup d’œil à l’année qui vient de s’écouler. Me montrer le visage de Rebecca et dire « J’ai passé une super année, merci d’y avoir contribué ! » ne colle pas. Cela passerait mal si cela venait d’un humain. Mais venant d’un code informatique, c’est seulement un manque de chance. ». Il ajoute « Je sais que ce n’est pas une attaque délibérée ».

Selon les commentaires sous le billet d’Eric Meyer, d’autres personnes sont dans le même cas que lui. Un lecteur va même jusqu’à s’interroger sur le fait que les algorithmes puissent différencier les phrases et les mots qui signaleraient de la joie ou de la tristesse.

En réponse à ce billet, le responsable Facebook de l’application « Year In Review » explique que l’outil « est génial pour de nombreuses personnes. Mais sur ce cas, nous avons clairement suscité du chagrin plutôt que de la joie ». Il ajoute « Nous pouvons faire mieux. Je suis très reconnaissant qu’il ait pris le temps de partager sa douleur sur son blog. C’est une réaction précieuse », sans pour autant s’excuser de la douleur suscitée.

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentBebop Drone : lorsqu’un drone s’invite dans le sport extrême
Article suivantSamsung : fin de vie pour le Galaxy Alpha

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here