Fair use 3G : Free Mobile corrige les conditions générales de son offre

La bonne nouvelle de mardi était que Free Mobile a annoncé le passage de l’enveloppe data de 20 à 50 Go pour les utilisateurs 4G. Le problème est que les conditions générales mentionnent 3 Go en 3G.

Mardi 1er septembre, Free a connu son premier couac dans sa communication. Comme le précise les nouvelles conditions générales de son offre à 19,99 euros par mois, l’enveloppe data pour les utilisateurs 4G n’est plus de 20 Go, mais de 50 Go. Le problème, c’est que les mêmes conditions générales, pour la même offre, annonce un fair use de seulement 3 Go en 3G au lieu des 20 Go disponibles précédemment.

Si la découverte des 50 Go en 4G a été très bien reçue, cela a nettement moins été le cas pour les 3 Go en 3G.

Quelques échanges de tweets plus tard, Xavier Niel en personne a confirmé que l’enveloppe data, en dehors de la zone couverte par la 4G, reste de 20 Go pour les abonnés 4G.

Après cette annonce un peu confuse dans la manière, c’est en toute discrétion que Free a corrigé les conditions générales de l’offre ce mercredi en ajoutant le paragraphe : « Jusqu’à 50 Go en 4G valable sur réseau 4G et avec terminal 4G (dans la limite de 20 Go en 3G avec un terminal 4G). Avec un terminal non compatible 4G et sur réseau 3G, jusqu’à 3 Go en 3G. Réseau 4G en cours de déploiement. »

Le doute n’est désormais plus possible, les choses sont désormais clairement écrites noir sur blanc.

free-mobile-offre

free-mobile-forfait

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentLe BlackBerry Venice se révèle en images
Article suivantDes objectifs nationaux insuffisants pour ne pas dépasser un réchauffement de 2°C

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here