Fibre optique : Bouygues Telecom veut parier sur l’avenir

En souhaitant couvrir 2 millions de foyers avec la fibre optique à la fin de l’année, Bouygues Telecom veut parier sur la fibre optique.

Après n’avoir eu que le terme 4G à la bouche, les opérateurs télécoms français ne parlent désormais plus que de fibre optique. En plus que simplement en parler, ils veulent aussi passer à l’acte.

Pas particulièrement bavard à ce sujet jusqu’à maintenant, Bouygues Telecom se veut désormais plus loquace en affichant son intention de franchir la barre des 2 millions de foyers éligibles au FTTH (fibre jusqu’à l’abonné) d’ici la fin de l’année 2015.

À l’heure actuelle, un peu moins de 100 000 clients ont souscrit à l’offre fibre de Bouygues Telecom sur les 1,4 million de prises installées, ce qui à peu près autant que Free, mais nettement moins que les 3,9 millions de foyers raccordables en FTTH au 31 mars d’Orange. De son côté, le leader du marché, Numericable-SFR, compte environ 9 millions de prises et 1,5 million de clients. Sa technologie est toutefois différente du FTTH.

« Nous attendions la sortie de Miami pour pouvoir aller plus vite. Nous avons désormais une proposition de valeur véritablement différenciante », déclare Sylvain Goussot, directeur de l’innovation chez Bouygues Telecom, pour expliquer que l’accélération du déploiement de la fibre chez Bouygues Telecom coïncide avec le lancement de la nouvelle box Miami. L’opérateur espère surtout rééditer dans la fibre la bonne performance réalisée avec l’ADSL depuis le lancement de son offre à 19,90 euros l’année dernière.

« Il y a de la demande », assure Sylvain Goussot. « Quand les foyers sont éligibles à la fibre, une majorité d’entre eux veut migrer. C’est là le véritable enjeu : celui de la couverture », ajoute-t-il. C’est pour cette raison que Bouygues Telecom veut parier sur l’avenir, sur le très haut débit grâce à la fibre optique.

Alors que près de 300 000 abonnés fixe Bouygues Telecom passent encore par le réseau câble de Numericable, l’opérateur semble de plus en plus miser sur le FTTH, considéré en interne comme l’avenir pour le très haut débit. « On connaît les deux technologies, on peut donc mieux mesurer les promesses de l’une et de l’autre », indique l’opérateur.

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentNovespace teste son nouvel Airbus A310 ZéroG
Article suivantNvidia : deux vidéos de démonstration de DirectX 12

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here