Économie

Fibre optique : pause pour le projet Google Fiber

Afin de trouver une stratégie plus rentable pour son projet Google Fiber, la firme de Mountain View annonce une pause dans le déploiement de son réseau en fibre à ultra haut débit dans certaines villes américaines.

Au travers de sa division Access, Google s’était lancé dans la fibre optique avec son projet Google Fiber qui cherche à équiper les villes américaines d’un réseau en fibre à ultra haut débit. Mardi dernier, Alphabet a annoncé une « pause » pour ce projet.

« Dans les villes où nous avons lancé le service ou sommes en cours de construction, notre travail va continuer. Pour la plupart de nos villes potentielles pour la fibre, celles où nous sommes en discussions exploratoires, nous allons mettre en pause nos opérations et nos bureaux tandis que nous raffinons nos approches », a écrit Craig Barratt, le patron de la division Access. Il est aussi précisé que « Dans cette poignée de villes qui sont encore au stade exploratoire et dans certains domaines liés de nos activités, nous réduirons notre base de salariés ».

Le nombre de suppressions d’emplois n’a pas été précisé. Selon le site spécialisé Ars Technica, cela pourrait concerner 9 % des effectifs de la division.

Craig Barratt a par ailleurs annoncé qu’il allait quitter ses fonctions à la tête d’Access. Il conservera un rôle de conseiller auprès de Larry Page, le patron d’Alphabet.

C’est à Kansas City que le projet Fiber a débuté en 2011. Cette ville a été la première retenue pour tester son projet d’Internet à ultra haut débit avec des vitesses de transmission 100 fois supérieures à celles des réseaux actuels. Le projet a ensuite été étendu à sept autres villes américaines, puis quatre autres villes supplémentaires, dont San Francisco. Une dizaine d’autres villes, notamment San José, Los Angeles, Portland et Phoenix étaient jusqu’ici considérées comme des candidates potentielles.

Cette mise en pause est à mettre en corrélation avec les retards pris par le projet sur les prévisions de déploiement de Google Fiber, notamment à San José. Les médias avaient alors spéculé sur le fait que le groupe était à la recherche de solutions moins coûteuses que la fibre optique, comme l’utilisation de solutions de connectivité sans fil.

Il est à souligner que, avec Nest et Verily, Google Fiber est l’un des rares paris futuristes d’Alphabet à avoir généré des revenus.

Tags

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir par désactiver votre bloqueur de publicité.