Firefox : le moteur de recherche Yahoo! gagne déjà des parts de marché

Désormais moteur de recherche par défaut dans le navigateur Firefox aux États-Unis, Yahoo! grappille déjà des parts de marché.

Au mois de novembre, la Fondation Mozilla avait décidé de ne pas complètement reconduire son partenariat avec le moteur de recherche Google. Si Google est resté le moteur de recherche par défaut de Firefox en Europe, ce n’est pas le cas aux États-Unis où c’est Yahoo! qui l’a remplacé.

Selon les données rapportées par StatCounter, il n’aura pas fallu attendre longtemps pour que cet accord porte ses fruits vu qu’entre novembre et décembre, les parts de marché du moteur de recherche Yahoo! sont passées de 8,6% à 10,4%, alors que Google aurait parallèlement perdu 2 points à 75,2%. Ce n’est bien évidemment pas catastrophique pour la firme de Mountain View, mais démontre bien que les 12% de part de marché de Firefox ont tout de même un certain impact.

Bien que cette progression semble imperceptible, il est tout de même bon de souligner que le moteur de recherche Yahoo! n’a jamais eu un aussi bon score depuis 2009, et Google un aussi bas depuis 2008.

À partie de ce constat, on peut se poser la question de ce qui se passerait si Apple a d’un coup l’idée de changer le moteur de recherche par défaut de son navigateur. L’impact serait certainement nettement plus important, ce qui explique pourquoi Microsoft (Bing) et Yahoo! sont actuellement en train de courtiser la firme de Cupertino.

Il est bon de rappeler que le partenariat conclu entre Mozilla et Yahoo! est valable cinq ans.

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentVoiture autonome : un partenariat entre Nissan et la NASA
Article suivantLG : la G Watch R s’essaie à WebOS

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here