Floride : les termes « réchauffement climatique » et « changement climatique » sont censurés

Les employés de l’État de Floride ne doivent pas utiliser les termes « réchauffement climatique » et « changement climatique ».

En Floride, les employés du Département de Protection de l’Environnement n’ont plus le droit d’utiliser les termes de « changement climatique » et « réchauffement climatique » dans leurs documents officiels, pas même dans leurs e-mails, vu qu’ils ont été censurés par une directive.

C’est une enquête du Florida Center for Investigative Reporting (FCIR) qui révèle cette censure en citant des personnes qui se sont fait licencier pour ne pas avoir suivi cette directive.
C’est par exemple le cas de Kristina Trotta, une ex-employée qui explique que « Le message est venu de nos supérieurs ». « On nous a dit que nous n’avions pas le droit de parler de quoi que ce soit qui ne soit pas réel. […] Que nous devions représenter le discours du gouverneur ».

Bien que l’État de Floride soit fortement menacé par le réchauffement climatique vu que le niveau de la mer s’est élevé de près de 20 centimètres au cours des quinze dernières années, cette censure serait l’œuvre du gouverneur Rick Scott, élu en 2011 et réélu en 2014. Malgré toutes les preuves scientifiques, ce républicain a de nombreuses reprises répété qu’il n’était pas convaincu que le changement climatique soit causé par l’activité humaine.

Bien évidemment qu’aucun porte-parole de l’État de Floride n’a souhaité commenter cette forme de censure.

« Aucune mesure contre le réchauffement climatique ne pourra être prise en Floride si les décisionnaires ne peuvent pas ouvertement en parler », commente Harold Wanless, un professeur à l’Université de Miami. « Il est complètement absurde de nier l’utilisation du terme changement climatique, voire criminel ».

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentLancement de satellite : les Émirats arabes unis passent commande au Japon
Article suivantUn processeur Kirin 930 64-Bit pour le prochain Nexus ?

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

1 COMMENTAIRE

  1. Comme il n’y a plus de réchauffement climatique depuis 18 ans, il est normal de ne plus en parler. Ceux qui en parlent encore sont des ignares.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here