Ford : des partenariats pour vendre des voitures autonomes en 2021

L’ambition de Ford est de vendre des voitures autonomes dans cinq ans. Pour tenir cet ambitieux objectif, le constructeur annonce plusieurs partenariats.

En matière de voitures autonomes, les ambitions de Ford sont énormes. Comme vient de le déclarer Mark Fields : « Ford produira en série des véhicules capables de circuler de manière totalement autonome d’ici cinq ans. Pas de volant. Pas de pédale d’accélération. Pas de pédale de frein. Un conducteur ne sera pas requis ».

Ford ne compte pas atteindre seul cet objectif. Pour y parvenir, le constructeur va s’appuyer sur plusieurs partenaires. Il s’agit par exemple de Velodyne, une start-up californienne spécialisée dans les capteurs LIDAR (Light detection and ranging) permettant de cartographier en 3D l’environnement du véhicule pour identifier et éviter les collisions, mais aussi avec Nirenberg Neuroscience, une société spécialisée dans l’intelligence artificielle et la vision qui doit aider à « apporter une intelligence similaire à celle des humains aux modules d’apprentissage informatique du conducteur virtuel de ses véhicules autonomes ».

Des partenariats et des rachats

Pour atteindre son objectif, Ford ne compte pas seulement sur des partenariats, mais aussi sur des acquisitions. C’est par exemple le cas de SAIPS, une start-up israélienne spécialisée dans l’intelligence artificielle. C’est aussi le cas de Pivotal, une entreprise californienne spécialisée dans les logiciels pouvant entre autres servir aux voitures connectées, ou de Civil Maps, une firme qui utilise l’intelligence artificielle pour faire de la cartographie 3D en haute définition.

Le constructeur a aussi étendu sa présence dans la Silicon Valley avec un centre de recherche à Palo Alto qui emploie actuellement plus de 130 chercheurs, ingénieurs et scientifiques. Il est d’ailleurs prévu que ce site soit transformé en véritable campus d’ici la fin de l’année prochaine, avec l’ajout de deux nouveaux bâtiments et un doublement des effectifs.

Pour expliquer cette vision, Mark Fields n’hésite pas à déclarer que « La prochaine décennie sera définie par l’automatisation de l’automobile ». Convaincu, il dit aussi que « les véhicules autonomes auront un impact aussi important sur la société que la chaine d’assemblage de Ford il y a un siècle ».

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentMicrosoft ajoute les notes manuscrites à Office pour iOS
Article suivantLa Chine lance un satellite quantique pour crypter ses communications
Après mes études de journalisme, me retrouver à écrire sur des faits divers sans importance m'a déprimé. Lorsqu'un ami m'a emmené me changer les idées au salon Connect It de Paris, cela m'a fait tilt ! Découvrir les technologies d'aujourd'hui que tout le monde pourra utiliser demain… m'a donné une nouvelle inspiration. Par les amis de mes amis qui son mon avis, on m'a filament proposé d'écrire des articles sur le high-tech. Dire ce qui m'intéresse le plus ? Difficile à dire. Cela va si vite, les possibilités sont si énormes. Une chose est en tout cas sûre : cela me passionne !

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here