France : l’accès à Google Play Musique est enfin disponible

Les internautes français peuvent enfin accéder à Google Play Musique, une année après leurs homologues américains.

Lancé aux États-Unis depuis juin 2011, Google Play, rebaptisé Google Play Music en France, est désormais disponible pour les internautes tricolores. Il suffira d’installer Google Music Manager, un petit client qui permettra de gérer son espace dédié.

À l’instar de Picasa, Google Music Manager va scanner l’ordinateur pour rechercher les fichiers musicaux et automatiquement les importer dans l’espace dédié, puis proposera d’emblée les titres similaires disponibles sur son catalogue en ligne. L’espace dédié permet de stocker quelque 20 000 titres gratuitement pour les rendre accessibles en streaming sur les terminaux Android via une application mobile ou via une interface web.

Google Play Musique supporte les fichiers de type .mp3, .m4a, .wma, .flac et .ogg et propose de créer des listes de lecture, mais également de les écouter ou de les partager avec ses contacts.

Google Play Musique dispose également d’un kiosque dans lequel il est possible d’acheter une chanson ou un album. D’ailleurs, cette offre s’étoffe avec la signature d’un accord avec Warner Music.

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentKim Dotcom : le nouveau site Mega sera « néozélandais »
Article suivantFrance : arrivée du Nokia Lumia 920

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here