Free Mobile : nouveaux tarifs à l’intention des MVNO

Le quatrième opérateur de téléphonie mobile français a fournis sa nouvelle grille tarifaire début juillet, dans laquelle plusieurs tarifs ont changé pour les MVNO simples, en revanche l’ensemble des tarifs à destination des Full MVNO n’a pas changé.

Pour sa sortie, Free Mobile avait proposé d’héberger des MVNO (Opérateur de réseau mobile virtuel) moyennant une modique contribution à définir. Malheureusement, le jour de la publication de la grille tarifaire, les prix demandés ne permettaient pas aux MVNO de pouvoir construire une offre.

Cet état de fait avait provoqué un tel tollé que l’ARCEP avait alors lancé une procédure pour non-respect des engagements de Free Mobile. En effet, ce dernier étant arrivé tardivement sur le marché avait néanmoins obtenu une licence 3G, à condition qu’il héberge les MVNO sur son réseau.

Les tarifs de gros proposé par Free Mobile étaient si élevés, qu’il était impossible de concevoir un tarif concurrentiel. C’est pour cette raison que l’association Alternative Mobile, qui regroupe plusieurs MVNO, a demandé des sanctions contre Free Mobile. En réponse à cette demande, l’ARCEP a immédiatement lancé une procédure pour manquement, tout en exigeant une révision de la fameuse grille tarifaire.

Le quatrième opérateur s’est donc exécuté en proposant sa nouvelle grille début juillet, dans laquelle plusieurs tarifs ont changé pour les MVNO simples, en revanche l’ensemble des tarifs à destination des Full MVNO n’a pas changé. Le dossier est reste bien évidement entre les mains de l’ARCEP…

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentApple : iTunes dans le cloud étendu à 35 nouveaux pays
Article suivantTéléphonie : les répercussions du raz-de-marée Free

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here