Free Mobile : sa qualité de service attise toujours la polémique

Une nouvelle enquête met au pilori la qualité de service de l’opérateur Free.

Selon une enquête publiée sur le site du magazine Capital, près de la moitié (46%) des appels faits par les abonnés Free Mobile de Paris et Lyon n’aboutiraient pas aux heures de pointe (entre 18h et 21h) alors que le taux d’échec est de l’ordre de 1% pour les autres opérateurs que sont Orange, SFR et Bouygues Telecom.

Alors que le taux d’échec reste inférieur à 1% pour les opérateurs historiques, le taux de Free Mobile reste à 14% pour le reste de la journée. Ces mauvais scores cumulés font que 32% des appels quotidiens sans les deux plus grandes villes françaises n’aboutissent pas !

Sur le plan des données, les résultats sont tout aussi décevants le taux d’échec de téléchargement d’un fichier de 2 mégaoctets est 3 à 8 fois supérieures à ceux de la concurrence.

Cette étude comparative réalisée sur la base de plusieurs milliers de test en appels et tentatives de téléchargements met une fois de plus en évidence les lacunes de Free. L’opérateur a par ailleurs promis la semaine dernière de remédier à ses problèmes de surcharge de son réseau d’ici au 11 avril prochain. Il ne reste plus qu’à attendre et espérer une amélioration notable de la qualité de service !

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentGoogle TV : disponible en septembre en France
Article suivantKim Dotcom : il prépare un album…

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here