Free : Numericable-SFR attaque frontalement sur les tarifs

En se calant sur les tarifs de Free, Numericable-SFR a décidé d’attaquer frontalement le trublion des télécoms français.

Numericable-SFR semble avoir trouvé ses marques. Le nouveau numéro deux français des télécoms commence à sortir ses griffes en affichant de l’agressivité dans le mobile, une attitude qui vise avant tout à attaquer frontalement Free sur le terrain des prix.

L’opérateur vient en effet de dévoiler une nouvelle offre quadruple-play fibre et mobile qui démarre à 29,99 euros par mois, et même 19,99 euros pendant 12 mois. Cette offre épurée sous la marque Red présente en effet de grosses similitudes tarifaires avec celle de Free. Pour preuve, cette offre Red Fibre comprend un forfait mobile de 2 heures à 0 euro par mois, mais aussi 20 Go en 4G pour 15,99 euros par mois.

Alors que tout le monde s’est aligné sur les 3 Go facturés 19,99 euros par mois, Red Fibre casse la baraque en proposant une offre à 9,99 euros pour de la 3G en complément de la Box.
En fait, on attendait une offre du genre chez Free, et c’est donc Numericable-SFR qui coupe l’herbe sous les pieds de tout le monde.

Alors que Xavier Niel a promis une annonce dans le mobile, il est certain que Free va réagir aux offres lancées par Numericable-SFR.

Une chose semble en tout cas certaine, comme l’a clairement dit Patrick Drahi, « Numericable-SFR est une grosse entreprise de fixe qui fait du mobile », ce qui signifie qu’elle va clairement utiliser la téléphonie mobile comme instrument de conquête d’abonnés pour le très haut débit.

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentJouer à Pac-Man dans Google Maps
Article suivantEnfin une explication pour expliquer pourquoi Mercure est si sombre

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here