Free vs Bouygues Telecom : la guerre des box Android

En annonçant sa Freebox Mini 4K, Free s’attaque frontalement à la BBox Miami sous Google TV de Bouygues Telecom : la guerre est déclarée.

À écouter les discours de Free et de Bouygues Telecom, il n’est pas question de céder sous la pression de Google. Pourtant, cela n’a pas empêché Bouygues Telecom de sortir une BBox Miami sous Google TV, ni Free d’annoncer une Freebox Mini 4K sous Android. De fait, les deux opérateurs ont bel et bien cédé à l’appel du géant américain même s’ils clament haut et fort que « Nous restons indépendants », comme l’a rappelé Xavier Niel cette semaine.

Toujours est-il que l’on trouve aujourd’hui sur le marché français deux box fonctionnant sous Android, ce qui s’apparente bien évidemment à une guerre pour la suprématie sur ce créneau. Qui de la Freebox Mini 4K ou de la BBox Miami va remporter ce duel ?

Vu que la BBox Miami repose sur Android Jelly Bean 4.2.2 alors que la Freebox Mini 4K utilise le plus récent Android 5.0 Lollipop, le premier avantage va à Free, avec un système d’exploitation plus récent. Pour sa défense, Bouygues Telecom argumente que la version utilisée est plus stable pour le moment.

En déclarant clairement « Nous, on s’assume, on ne fait pas de surcouche Android », Free a fait le choix de ne pas proposer de surcouche, ce qui n’est pas le cas de Bouygues Telecom. Cela a certainement un impact sur les performances de l’ensemble, mais la plus grosse différence est en fait que « Nous n’avons pas du tout renoncé à maîtriser l’environnement logiciel de cette box. Vous n’allez pas voir apparaître le moteur de recherche de Google, mais l’environnement Bouygues Telecom ! », a expliqué l’opérateur, pour souligner son implication dans ce que propose sa box.

Mais comme Google a radicalement modifié les règles d’utilisation de son système d’exploitation, Bouygues Telecom devra suivre le mouvement lorsqu’il fera passer sa BBox Miami à Lollipop. De fait, son argument est condamné à devenir caduc.

Du point de vue marketing, Bouygues Telecom a privilégié sa clientèle existante dans un but de fidélisation alors de Free a fait le choix de la rendre accessible d’amblée à tout le monde. En agissante de la sorte, le message du trublion d’adresse à l’ensemble des utilisateurs, ce qui pourrait avoir l’effet d’un véritable aimant aux nouveaux abonnés.

Dernier point, en proposant sa BBox Miami à 25,99 euros par mois, y compris les appels illimités vers les fixes et les mobiles, Bouygues Telecom est plus agressif que Free avec sa Freebox Mini 4K qui est proposée à 29,99 euros par mois. Au final, c’est certainement ce point tarifaire qui pourrait bien faire toute la différence aux yeux de clients.

Tags

One Comment

  1. Il n’y a pas que 4 euros de différence entre les deux offres mais 7 en comptant les appels vers les mobiles dont le forfait est facturé 2€99.
    En cas de migration interne vers la nouvelle box, chez BT c’est gratuit alors que chez Free ça coûte 69€. (50 +19 de port) et en cas de migration depuis un autre fournisseur, BT rembourse les frais de résiliation et Free non.
    Par contre Free a l’air de proposer le multiTv à 2€ la box supplémentaire, alors que chez BT c’est 10€ et uniquement sur la fibre.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close

Adblock Detected

Please consider supporting us by disabling your ad blocker