Freebox mini 4K : arrivée d’une chaîne en ultra haute définition

En proposant la chaîne « Festival 4K » sur le canal 62 de la Freebox mini 4K, Free est le premier opérateur français à diffuser une chaîne en ultra haute définition.

Pour ceux qui ne connaissent pas encore la chaîne « Festival 4K », elle diffuse des concerts et autres représentations musicaux, par exemple des extraits de la tournée de Kylie Minogue, des concerts du festival Jazz de Ramatuelle ou encore l’opéra Tosca. En quoi cette chaine est différente des autres ? Simplement parce qu’elle sera proposée par Free aux abonnés de la Freebox mini 4K.

Free est le premier opérateur français à diffuser une chaîne en ultra haute définition

Comme le 4K dans le nom « Festival 4K » le précise, la principale particularité de cette chaîne est qu’elle sera diffusée en 4K, c’est-à-dire en ultra haute définition. Cela semble anodin ? Pas tant que cela vu que Free va ainsi devenir le premier opérateur français a diffusé une chaîne en ultra haute définition sur une de ses box.

Les abonnés équipés d’une Freebox mini 4K pourront profiter de cette chaîne 4K à partir de ce jeudi, et cela sur le canal 62.

Une offre 4K réservée à quelques rares privilégiés

Pour l’heure, le contenu 4K est encore rare. Des essais ont par exemple été faits lors du tournoi de Roland Garros. Mais l’offre manque encore cruellement de contenu même si de plus en plus d’événements sont maintenant filmés en ultra haute définition.

Par ailleurs, pas n’importe qui aura accès aux chaînes 4K. Il faudra en effet que l’utilisateur dispose d’une box 4K, mais aussi d’un téléviseur 4K, mais idéalement aussi d’une connexion à internet en fibre optique pour assurer le débit.

Êtes-vous prêt à passer au 4K ?

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentGolden Joystick Awards 2015 : les jeux que vous devez absolument posséder
Article suivantSP:01 : Detroit Electric veut proposer sa voiture électrique dans le monde entier

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here